Actus séries

Ici tout commence : ce qui vous attend dans l'épisode 814 du lundi 11 décembre 2023 [SPOILERS]

© Capture d'écran TF1

Dans le prochain épisode d'"Ici tout commence"... Alors que l'enquête semble avancer, une intervention des gendarmes déstabilise Jasmine. À la coloc, Carla met de l'huile sur le feu. En cuisine, Solal se fait tout sucre avec Landiras.

Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l'épisode d'Ici tout commence diffusé lundi soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit !

Lundi 11 décembre dans Ici tout commence...

Jim est arrêté par la police

Enfin sorti du coma, Thibault passe enfin chez sa petite amie après s'être reposé tout le week-end. Les deux amoureux profitent de leurs retrouvailles, puis c'est au tour de Jim, toujours caché chez Jasmine, de retrouver son frère avec soulagement. Jim en profite pour reconnaître qu'il s'est trompé sur le compte de Jasmine face à Thibault. Lorsque les deux garçons se prennent dans les bras, Jasmine se sent légèrement gênée.

Tous les trois se posent ensuite pour revoir ensemble les évènements qui ont précédé l'explosion du four de l'Atelier. À cause de sa dispute avec Jim, Thibault a été puni par son père, qui l'a chargé de s'occuper des livraisons à l'Atelier. Sur place, Thibault se rappelle avoir croisé Thomas Lacroix, venu préparer ses épreuves du lendemain pour les Première Année. Si Thibault l'a effectivement vu avec un rouleau à la main, il ne peut pas affirmer qu'il s'agissait d'un rouleau de papier ciré. Ensuite, Thibault a croisé Bérénice complètement bourrée et l'a aidé à sortir de l'Atelier avec ses affaires. Alors que Thibault ne veut pas accuser Lacroix sans preuve, Jim souligne que ce dernier s'est abstenu de révéler sa présence à l'Atelier à la police. Preuve pour lui qu'il est coupable.

À l'Institut, Kelly interroge Jasmine sur ses retrouvailles avec Thibault. Cette dernière lui avoue se sentir très mal à l'aise étant donné que Jim a essayé de l'embrasser. Kelly la rassure : finalement, il ne s'est rien passé entre eux, et puis Jasmine n'a pas de sentiments envers Jim. Face au soutien de son amie, Jasmine décide alors d'être honnête avec elle en lui confiant que Thibault a vu Thomas à l'Atelier avec un rouleau de papier ciré à la main juste avant l'explosion. Elle ajoute que ce dernier n'a rien dit à la police, ce qui le rend d'autant plus suspect. Mais Kelly défend son père bec et ongles.

Jasmine se permet toutefois d'interroger directement Lacroix à la fin de son cours. Le professeur déclare que Thibault a sans doute mal vu car il possédait un rouleau de papier cuisson classique. Quant à Bérénice, Thomas avoue qu'il ne l'a même pas croisé ce soir-là. Kelly intervient pour mettre un terme à cette discussion, ordonnant ensuite à Jasmine de lâcher l'affaire.

Pendant ce temps, Teyssier prend des nouvelles des fils Leroy auprès de Marc. Il se demande notamment où se cache Jim. Marc révèle que son aîné risque trois ans de prison pour désertion, mais qu'il pourra s'en sortir grâce à ses circonstances atténuantes. Marc n'hésite pas à confier à son meilleur ami qu'Iris, la mère de ses fils, a recontacté Jim il y a 6 mois, et tout ce qui s'ensuit. Malheureusement, Jim refuse de se rendre à la police. Teyssier conseille alors à Marc de trouver quelqu'un qui puisse raisonner Jim.

De retour chez elle, Jasmine raconte à Jim l'avancée de leur enquête. Ce dernier lui reproche d'avoir mis Kelly dans la confidence. Étant donné que Lacroix a nié être impliqué dans l'explosion, Jim veut aller lui mettre un coup de pression pour le faire avouer. Jasmine le retient, lui rappelant que c'est trop dangereux pour lui de sortir.

Après avoir fait croire à Jasmine qu'il ne ferait rien, Jim sort de chez elle pour confronter Lacroix devant les portes de l'Institut. Il l'accuse d'avoir fait explosé le four et d'avoir caché sa présence à l'Atelier aux flics. Bien que Jim le plaque contre sa voiture en lui hurlant dessus, Thomas garde son calme et nie en bloc.

Jim rentre ensuite chez Jasmine, qui l'attendait avec inquiétude. Jim reconnaît qu'il aurait dû l'écouter car Lacroix n'a rien avoué. Jasmine considère que c'est le bon moment pour que Jim aille se rendre à la police. Ce dernier accepte d'y aller dès le lendemain. Au même moment, le capitaine de la gendarmerie frappe à la porte. Les policiers procèdent à l'arrestation de Jim qui coopère...

Carla joue les divas

À la coloc des marais, Carla a bien pris ses marques, ayant récupéré l'ancienne chambre de Ambre. Pendant le petit déjeuner, la jeune femme annonce qu'elle ne pourra pas assurer la corvée des courses en raison de sa grossesse. Gaëtan accepte d'y aller à sa place. En contrepartie, Carla doit donc préparer le dîner. Or, celle-ci a déjà des plans pour la soirée avec Bérénice. Anaïs et Deva n'en reviennent pas. Seul Livio se montre indulgent.

Dans le parc de l'Institut, Carla et Livio discutent ensemble lorsqu'Anaïs les rejoint pour leur demander s'ils n'ont pas vu le chocolat qu'elle avait spécifiquement gardé dans son placard pour le module de la cheffe Armand. Carla avoue avoir mangé toute la tablette. Si Anaïs lui en veut, Livio défend la Première Année, qui soutient avoir besoin de magnésium pour son bébé.

Plus tard, Anaïs se plaint du comportement de diva de Carla auprès des autres colocataires. La plupart sont d'accord avec elle, mais ils sont aussi prêts à laisser encore une chance à la jeune fille de s'intégrer à la colocation. Livio souligne que si Anaïs insiste pour virer Carla, elle devra l'annoncer elle-même à Rose - c'est-à-dire à la mère biologique de Carla. Autant dire que ça sera difficile.

En cours, Carla confie à Bérénice qu'elle compte se servir de sa grossesse, puis de son statut de mère célibataire pour régner en vraie princesse à la coloc. Elle a bien conscience que personne n'osera la virer, donc autant en profiter.

Solal face à un dilemme

Dans le parc de l'Institut, Lionel retrouve Solal. Ce dernier est toujours aussi motivé par son programme de remise en forme, à tel point qu'il a décidé d'éradiquer le sucre de son alimentation. Lionel est admiratif. Toutefois, il se demande comment son ami va pouvoir éviter de goûter aux préparations de pâtisserie pendant les cours de Landiras.

Effectivement, pendant le cours de Landiras, Solal se retrouve face à un dilemme. Lorsque le professeur goûte son cheesecake, il constate qu'il manque de sucre. Il tient à faire goûter la recette originale à Solal pour que ce dernier se rend compte de la différence. Solal prétend alors qu'il déteste la crème de marrons. Landiras lui demande de se forcer un peu, pour la bonne cause. Solal goûte une petite portion du cheesecake de son professeur, puis la recrache discrètement dans son torchon. L'ayant remarqué, Landiras est interloqué.

Plus tard, Landiras interpelle Solal dans le parc de l'Institut afin d'essayer de comprendre sa réaction. Solal affirme qu'il a simplement horreur de la crème de marrons, mais qu'il raffole de tous les autres genres de desserts. Lionel abonde dans son sens. Landiras s'avoue rassuré car il pensait que son élève avait un problème avec le sucre, alors qu'il comptait justement le prendre comme second pour réaliser la bûche de Noël de l'Institut. Solal n'a pas d'autres choix que d'accepter.

publié le 8 décembre, Lucie Peronne, Allociné

Liens commerciaux