Actus TV média

"Le mag de l'Euro" avec Denis Brogniart, jeu de pronostics sur TF1+, partenariat avec la FFF... Tout savoir sur le dispositif de TF1 pour l'Euro 2024

À quelques heures du coup d'envoi de l'Euro 2024, puremedias.com fait le point sur le dispositif de TF1, co-diffuseur en clair de la compétition avec M6.

Une parenthèse enchantée dans cette période troublée ? 40 ans après le triomphe de l'équipe de France de Michel Platini - premier sacre des Bleus toute compétition confondues - TF1 entame, ce vendredi 14 juin 2024, la diffusion de l'Euro 2024 de football avec la cérémonie d'ouverture, commentée en direct de l'Allianz Arena de Munich dès 20h40 par Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu. Dans la foulée, la paire de commentateurs, formée par TF1 en 2016, officiera en cabine pour Allemagne/Écosse, match d'ouverture de la compétition organisée outre-Rhin jusqu'au 14 juillet 2024.

10 "Mag de l'Euro" pour encadrer les 12 matchs de l'Euro sur TF1

Le binôme, qui cédera sa place pour certains matchs à Julien Brun et Sabrina Delannoy (qui remplace au pied-levé Youri Djorkaeff, annoncé mais finalement forfait), n'est qu'une composante du dispositif imaginé par la chaîne privée. "Les matchs en direct, c'est le vaisseau amiral", reconnaît Julien Millereux, que puremedias.com a rencontré le 8 avril dernier. "Autour, il y a des histoires et des coulisses à faire vivre aux Français, dans 'Le mag' notamment. Nous allons déployer tout notre savoir-faire éditorial pour proposer un dispositif ambitieux, faire vivre et décrypter cette compétition auprès d'un très large public". Dans le prolongement des 12 matchs de l'Euro 2024 que TF1 compte dans sa besace, le directeur des sports du groupe dirigé par Rodolphe Belmer a prévu notamment la programmation de dix "Mag de l'Euro". Tournée en public et direct du siège de TF1, l'émission, présentée par Denis Brogniart, "décryptera (dès ce vendredi 14 juin 2024 à 22h55, ndlr) l'actualité et les enjeux autour de l'équipe de France avec sérieux mais sans se prendre au sérieux", selon la formule utilisée par le présentateur de "Koh-Lanta"."Notre objectif, toujours délicat à réaliser, est d'être à la fois suffisamment dans la compétence et la technique, et d'amener dans le même temps avec nous ceux qui ne regardent pas le football au quotidien et qui ne sont là que pour les grands événements", avait explicité l'animateur en avril, lors d'une conférence de presse. Aux côtés de Denis Brogniart, "l'équipe de la Coupe du monde 2022 rechausse les crampons", résume Julien Millereux. Les téléspectateurs retrouveront ainsi les experts Rio Mavuba, Adil Rami et Nadia Benmokhtar.

Des images des Bleus fournies par la FFF à TF1

Pour alimenter "Le mag", les marques quotidiennes "Le journal de l'Euro" et "Rendez-vous sport" mais aussi les JT de "13 Heures" et de "20 Heures", TF1 mise sur quelques-uns de ses reporters : Marine Marck s'invitera par exemple aux entrainements des grandes nations de cet Euro pour les besoins de sa chronique "Objectif Berlin" et Christophe Abel, journaliste passé par "Téléfoot" et aujourd'hui à la direction de l'information de la Une, reprendra sa casquette d'envoyé spécial pour nourrir des reportages et réaliser des duplex avec des supporters.La chaîne compte aussi sur son partenariat avec la Fédération française de football (FFF). Celui-ci lui donne accès à des interviews exclusives de joueurs et du sélectionneur. Didier Deschamps et un des Bleus accompagneront ainsi Thomas Mekhiche, présentateur de "Téléfoot" chaque dimanche, dès ce 16 juin à 11h, pendant la compétition. Saber Desfarges, l'homme de terrain des matchs des Bleus, et Yassin Nfaoui suivront, quant à eux, chaque instant de leur préparation à proximité de leur camp de base de Bad Lippspringe, en Allemagne.Toutes les images des Bleus - notamment celles de leur quotidien - seront tournées non pas par des journalistes de TF1 mais par deux salariés de la FFF. Réputée pour verrouiller sa communication, cette dernière ne déroge donc pas à la règle pendant l'Euro. Le fait de dépendre de la FFF, avec qui TF1 "travaille main dans la main", "n'est pas gênant", considère Julien Millereux. "Cela n'empêche en rien les journalistes de TF1 de poser les questions qu'il faudra poser à l'équipe de France", soutient-il. Avant de conclure qu'en cas de beau parcours des Bleus, ces images "qui fascinent les gens" pourraient agrémenter un documentaire diffusé après l'Euro.

Un "mode expert" et un jeu de pronostics sur TF1+

Elles ont tout au long de l'Euro vocation à circuler le plus largement possible. Elles seront relayées dans "La quotidienne des Bleus", déclinaison de "La quotidienne de Téléfoot", format disponible sur les réseaux sociaux de la célèbre émission suivis par 8 millions d'abonnés. "C'est très puissant", relève Julien Millereux. "Rien que sur TikTok, le compte de 'Téléfoot' est suivi par 1,5 million de personnes. C'est le plus gros compte du groupe TF1 sur ce réseau", précise le cadre.Sur TF1+, les utilisateurs pourront visionner en direct et en différé les 12 matchs dont TF1 a les droits. Les plus mordus de football pourront également consulter "des archives des plus beaux matchs de l'Euro" ainsi que des résumés sur-mesure dont la durée - de 5, 10 ou 15 minutes - est adaptée au temps que les utilisateurs peuvent y consacrer."Nous avons en effet renouvelé 'Top Chrono'. Fonctionnalité très consommée pendant la Coupe du monde rugby 2023, elle représentait 35% du total de nos vidéos vues pendant l'événement, soit 2,5 millions de vidéos vues", précise Julien Millereux avant d'insister sur les innovations éditoriales et technologiques prévues pour l'Euro. "Nous allons ajouter du live enrichi avec un accès à des statistiques (composition des équipes, nombres de passes, taux de possession de balle...) pour les consommateurs les plus experts. Pour favoriser l'engagement des utilisateurs sur TF1+, nous créons aussi un volet 'gamification'. Nous proposerons en effet un jeu de pronostics grâce auquel les utilisateurs pourront interagir avec leurs proches".

publié le 14 juin, Ludovic Galtier Lloret, Puremédias

Liens commerciaux