Actus people

"Elle a eu raison de moi" : Philippe Lellouche parti loin de Paris qu'il déteste, une femme célèbre derrière ce changement de vie

Le comédien a pris une décision radicale : quitter la capitale de la France qu'il ne supportait plus, mais alors plus du tout ! Interviewé sur RTL il en a dit plus sur ce choix et s'en ai pris à une célèbre femme.

Samedi 18 mai, Gilles Lellouche a été interviewé dans l'émission Le journal inattendu sur RTL. L'occasion pour lui d'une fois de plus dire tout le mal qu'il pense de Paris et de sa maire, Anne Hidalgo.

Le cinéaste qui s'est lancé dans l'humour a tout d'abord indiqué qu'il avait quitté la capitale pour s'installer en province. Questionné sur la voiture et les enjeux climatiques, l'ex-compagnon de Vanessa Demouy a déclaré : "Le problème, c'est qu'en province, quand on habite un petit village, il faut la voiture : on n'a pas le choix pour se déplacer." Et forcément, en tant qu'ex-parisien il a ajouté : "À Paris, bien évidemment, on a une maire qui a absolument tout fait pour que les gens n'utilisent plus leur voiture. Ça fonctionne, et elle réussit même mieux que ça : les gens s'en vont de Paris. Comme ça, ça va être parfait. Moi, j'ai quitté Paris, elle a eu raison de moi. Je pense que pendant les JO, il y a plein de gens qui vont avoir ce sentiment étrange qu'il faut quitter cette ville."

Gilles Lellouche avait déjà dit tout le mal qu'il pensait de ParisCe n'est pas la première fois que Gilles Lellouche s'en prend à Anne Hildago. En 2021, déjà sur RTL, il avait fait part de son ras-le-bol de Paris dans l'émission On refait la télé. Seule différence, il n'avait pas encore déménagé. "Je n'aime plus Paris. Ca va beaucoup plus loin que ça, je ne peux plus saquer cette ville", avait-il lancé. Et de citer une phrase d'un livre de Frédéric Beigbeder : "Paris est devenu un musée pollué soumis aux attentats". Pour Philippe Lellouche, Paris avait déjà "perdu son sens de la fête et de la vie" à l'époque et il estimait qu'il y avait peu d'espoir pour qu'un jour cela revienne. Il avait dit également ne plus supporter les gens qui étaient devenus "extrêmement agressifs".

Concernant Anne Hidalgo, il avait alors fait savoir que s'il pouvait lui adresser un message il lui dirait : "Que je ne vous aime pas, pas à cause des opinions politiques, c'est juste que je ne suis pas content, même si ça va dans le sens de l'histoire, de ce qu'elle a fait de Paris."

A bon entendeur...

publié le 19 mai, Sarah Rahimipour , Purepeople

Liens commerciaux