Actus people

Cannes : Vincent Lindon, Louis Garrel... Imbuvables lors de leur conférence de presse complètement aberrante

Cette année, le film d'ouverture du Festival de Cannes était le dernier long-métrage de Quentin Dupieux, baptisé "Le Deuxième acte". Au cours de la conférence de presse organisée le lendemain, le cinéaste et ses acteurs se sont montrés imbuvables face aux journalistes.

Officiellement lancé en 1946, après une première édition avortée en 1939 suite au début de la Seconde Guerre mondiale, le Festival de Cannes est devenu au fil des années l'un des rendez-vous incontournables du 7e art. La 77e édition de cet événement s'est ouverte sur la Croisette le mardi 14 mai 2024. Ce jour-là, la traditionnelle cérémonie d'ouverture s'est déroulée au sein du Palais des Festivals, tout en étant diffusée en direct sur l'antenne de France 2. Par la suite, le film d'ouverture du Festival de Cannes 2024 a été projeté aux personnes qui étaient présentes dans l'enceinte du Palais des Festivals ce jour-là. Cette année, les organisateurs avaient sélectionné le long-métrage baptisé Deuxième acte comme film d'ouverture. Réalisée par Quentin Dupieux, cette fiction est portée par Louis Garrel, Vincent Lindon, Raphaël Quenard, ou bien encore Léa Seydoux.

Ce long-métrage met en scène le personnage de Florence, interprétée par Léa Seydoux. Cette dernière veut présenter David, l'homme dont elle est follement amoureuse, à son père Guillaume, incarné par Vincent Lindon. Mais David, joué par Louis Garrel, n'est pas attiré par Florence et souhaite s'en débarrasser en la jetant dans les bras de son ami Willy, campé par Raphaël Quenard. Les quatre personnages se retrouvent dans un restaurant au milieu de nulle part. Au lendemain de la projection de ce film en ouverture du Festival de Cannes 2024, une conférence de presse surréaliste a été organisée avec l'équipe du film. Dès le début, le réalisateur Quentin Dupieux a prévenu les journalistes. "Je suis là pour être poli. Moins je parle, plus les gens ont envie d'aller voir le film. Donc je vais continuer à me taire", a-t-il lancé, selon des propos rapportés par Télérama. Il a ensuite été imité dans sa démarche par tous les acteurs de son dernier long-métrage. "J'ai adoré le film, oui. Pourquoi ? J'en sais rien", a notamment déclaré Vincent Lindon.

Quentin Dupieux et ses acteurs sabotent volontairement la conférence de presse de leur film"Vous posez des questions de notre monde alors que Quentin Dupieux évolue dans un autre monde", a ensuite souligné Louis Garrel. Cette performance s'est poursuivie tout au long de la conférence de presse. "C'est la même question depuis une demi-heure", a lancé un Vincent Lindon imbuvable. "C'est un sacerdoce de répondre à ces questions", a aussi déclaré Louis Garrel, en adoptant une attitude similaire. "Elle n'écoute pas la réponse. C'est toujours pareil : on répond à leurs questions et ils ne nous écoutent pas", a ensuite repris Quentin Dupieux, qui n'avait visiblement pas du tout envie de se trouver là. "Un type disait : 'Si à 50 ans tu n'as pas cette montre, tu as raté ta vie' Moi, si avec tout ce que j'ai fait dans ma carrière on me pose encore cette question, j'ai raté ma vie", a finalement conclu Vincent Lindon, qui semblait encore être dans la peau du personnage qu'il incarne au sein du dernier film de Quentin Dupieux.

publié le 16 mai, Louise Martin , Purepeople

Liens commerciaux