Actus people

"C'est très intime..." Adèle Exarchopoulos charmée par un partenaire dans L'amour ouf, elle fait tomber ses barrières

Venue défendre le long-métrage "L'Amour ouf" de Gilles Lellouche à Cannes dont la projection avait lieu ce jeudi 23 mai, Adèle Exarchopoulos s'est longuement entretenue avec nos confrères du "Figaro" pour évoquer ce nouveau projet dont elle partage l'affiche avec François Civil, Raphaël Quenard ou encore Alain Chabat ! Et l'un d'eux a d'ailleurs eu droit à une très jolie déclaration...

La 77ème édition du Festival de Cannes continue d'enchanter les médias internationaux ! Ce jeudi 23 mai 2024, ce fut au tour de Gilles Lellouche de présenter son film L'Amour ouf sur la Croisette qui retrace l'histoire d'amour de deux ados que tout sépare... Mais leurs destins semblent être liés à tout jamais. Une nouvelle oeuvre très attendue des cinéphiles puisqu'elle sortira au cinéma au mois d'octobre prochain.

Naturellement sur le tapis rouge, le réalisateur a fait crépiter les flashs des photographes avec une partie de son casting cinq étoiles. François Civil, paré d'un très élégant costume, a fièrement posé aux côtés d'Alain Chabat et Adèle Exarchopoulos, avec qui il a posé main dans la main, pour ne citer qu'eux. Habituée du Festival de Cannes, l'ex-compagne du rappeur Doums s'est longuement entretenue avec nos confrères du Figaro pour évoquer la nouvelle réalisation de Gilles Lellouche dans laquelle elle campe le rôle de Jackie, l'un des personnages principaux.

Adèle Exarchopoulos déclare sa flamme à Alain ChabatPour le tournage, elle a d'ailleurs eu l'honneur d'avoir pour père fictif Alain Chabat. Et elle en redemanderait presque : "C'est très intime ce que je vais vous dire, mais c'est la première fois qu'un acteur interprète à merveille un père de cinéma", a confié celle qui a été révélée par La Vie d'Adèle, la Palme d'or de 2013. "Je me suis dit qu'il était à la hauteur de la tendresse de mon papa".

Une touchante déclaration qui ira droit au coeur du principal intéressé. Si l'idée de tourner avec Alain Chabat et de retrouver François Civil et Gilles Lellouche l'a motivée, le scénario l'a très vite emballée également : "Dès que j'ai refermé les pages du script, j'ai eu une envie presque urgente d'aimer et de vivre !", a reconnu Adèle Exarchopoulos. "Quand on perd tout, ce qui nous reste, c'est le poids des mots et de l'amour. Le film raconte ça et ça me touche". Comme ses autres partenaires à l'écran, la maman d'Ismaël espère que le film séduira les foules : "J'ai vécu de très près la manière dont les critiques peuvent détruire un film lorsqu'ils ne l'aiment pas. Cannes, c'est le grand écart permanent. Cannes divise...", a glissé avec transparence la trentenaire. "Et ce que je trouve très fort, c'est la ferveur que l'on ressent pour le cinéma. Pendant quinze jours, Cannes est le coeur du battant du cinéma mondial". Et il n'y a pas que le coeur du cinéma qui bat, visiblement.

publié le 24 mai, Louise Martin , Purepeople

Liens commerciaux