The Last of Us : la fin controversée expliquée

Actus séries

The Last of Us : la fin controversée expliquée

©HBO

Le final tant attendu de The Last of Us est enfin disponible ! Et les fans ont droit à un dernier épisode très fidèle au jeu vidéo. Attention, spoilers.

Attention, spoilers. Il est conseillé d'avoir vu l'épisode 9 de The Last of Us avant de poursuivre la lecture de cet article.

Série phénomène de ce début d'année 2023, The Last of Us a tout pour décrocher le titre de meilleure adaptation en live-action d'un jeu vidéo. Véritable succès dans le monde, la série chapeautée par Neil Druckmann et Craig Mazin touche à sa fin avec la diffusion de son neuvième et dernier épisode.

Durant plusieurs semaines, les spectateurs ont suivi le périple de Joel (Pedro Pascal) et Ellie (Bella Ramsey) à travers les États-Unis ravagés par une pandémie provoquée par un champignon, le cordyceps. Au cours de son voyage, le duo va être confronté à des infectés et des survivants hostiles qu'ils devront combattre.

Si Joel se retrouve avec Ellie sur les bras, c'est parce que cette dernière est immunisée contre l'infection et que Joel a été chargé par les Lucioles, une milice populaire contre la loi martiale mise en place après l'épidémie, de l'amener à un repère précis à Salt Lake City.

La fin tragique de The Last of Us

À la fin de l'ultime épisode de la série, comme dans le jeu The Last of Us : Part I, Joel et Ellie arrivent à destination et ils retrouvent Marlene (Merle Dandrige) et les Lucioles à l'hôpital Sainte-Marie. Ellie est sur le point d'être opérée afin de pouvoir concevoir un vaccin contre l'infection. Cependant, la procédure requière d'enlever le champignon qui a muté et poussé dans le cerveau d'Ellie, ce qui implique la mort de la jeune fille.

Joel ne peut se résoudre à perdre "sa fille de substitution" et il se lance dans une cavale meurtrière en tuant tous les membres des Lucioles, mais aussi le chirurgien en charge de l'opération et il tue même Marlene. Il s'enfuit avec Ellie, toujours sous anesthésie, en voiture.

Plus tard, lorsqu'Ellie se réveille, Joel ment à la jeune fille sur ce qui s'est réellement passé. Il lui fait croire qu'il y a d'autres survivants immunisés comme elle mais qu'ils n'ont pas été d'une grande aide scientifique et que les Lucioles ont arrêté de chercher un vaccin.

Ellie lui demande si elle peut le croire et Joel lui ment une nouvelle fois. La jeune fille, pourtant suspicieuse, choisit de le croire. Et ensemble, ils partent en direction de Jackson pour retrouver Tommy (Gabriel Luna), le frère de Joel, et y vivre.

En faisant ce choix égoïste, Joel prouve son amour pour Ellie mais il prend le risque également de condamner l'humanité car la jeune fille aurait peut-être pu être la clé pour un vaccin contre l'infection au cordyceps.

Un dénouement controversé

Cet épisode final, intitulé "Look for the Light" et réalisé par Ali Abbasi (Border, Les Nuits de Mashhad), est très fidèle à la fin du jeu vidéo The Last of Us. Cet ultime chapitre prend tout de même quelques libertés. On y trouve notamment un flashback sur Anna (Ashley Johnson), la mère d'Ellie, qui accouche de la jeune fille, et l'on comprend alors comment Ellie a été immunisée contre le cordyceps.

Par ailleurs, toute la partie de combat contre les infectés, entre Claqueurs et Colosses, dans le tunnel qui mène à Salt Lake City ne figure pas dans l'épisode. Mais "Look for the Light" reste tout de même très proche du jeu vidéo dans son ensemble jusqu'à son dénouement fatidique et controversé, qui devrait créer un grand débat comme lors de la sortie de l'œuvre vidéoludique en 2013.

En effet, comme le le rappelle, le débat est survenu même avant la sortie du jeu puisque les testeurs ont été tiraillés face à l'issue du jeu. Son créateur Neil Druckmann, également co-showrunner de la série, avait constaté que certains voulaient avoir le choix de sauver le monde ou n'avaient tout simplement pas envie de tuer des médecins innocents.

Lorsque les testeurs sont arrivés dans la salle d'opération, la moitié d'entre eux a cherché une autre solution avant de se rendre compte qu'ils n'avaient pas le choix. Neil Druckmann avait d'ailleurs noté que les testeurs qui avaient des enfants ont beaucoup moins hésiter à tuer le chirurgien que les autres. Certains joueurs étaient énervés d'être privés d'un récit héroïque conventionnel et d'être obligés de participer à un récit aussi controversé moralement.

Si le choix ultime de Joel, lourd de conséquences, est tout à fait discutable, il est surtout catalyseur de toute l'essence qu'est The Last of Us. Il s'agit d'une histoire d'amour et Craig Mazin, l'un des co-showrunners de la série, le rappelle et l'explique ainsi à :

"L'amour est derrière les choix les plus extrêmes que nous faisons et les comportements les plus extrêmes que nous avons. Aimez-vous cette personne plus que ces personnes ? Les parents disent tout le temps des choses comme ça à leurs enfants : 'Je t'aime plus que tout au monde'. Est-ce que c'est vraiment le cas ?'

Pour Joel, la réponse est oui. C'est profond, et c'est l'ambiguïté de la positivité de l'amour qu'il faut faire avancer. Ce que Joël a fait au nom de l'amour est un acte égoïste mais compréhensible. Il met en branle une succession d'événements qui ne sera pas brisée."

À la différence du jeu vidéo, l'adaptation en série de The Last of Us permet d'offrir plus de points de vue que celui de Joel, en développant des histoires et des personnages annexes, et d'ainsi créer plus d'ambivalence chez un héros qui, certes, protège sa "fille de substitution" mais qui n'en est pas moins un meurtrier.

"Nous sommes investis dans l'histoire de Joel. Nous ne voulons pas qu'il perde la personne qu'il aime. Et toutes les personnes qu'il tue ? Qui les aime ? Et si on racontait leur histoire ? Il s'agit aussi du pouvoir de la narration, qui m'obsède", explique Craig Mazin.

En prenant cette décision, Joel enlève ce pouvoir à Ellie, qui était bien déterminée à servir une juste cause et à être un élément clé de la sauvegarde de l'humanité. Joel n'a pas mis les envies et les intérêts d'Ellie avant les siens et a préféré garder sa "fille de substitution" pour lui, de manière très égoïste, même si l'on comprend qu'elle est devenue sa raison de vivre, lui qui a déjà tenté de mettre fin à ses jours.

Si cette fin est controversée et suscite le débat, il n'en reste pas moins qu'elle permet d'ouvrir sur le deuxième jeu vidéo The Last of Us : Part II, qui, en plus de poursuivre l'histoire d'Ellie, montre les conséquences inévitables du choix de Joel. D'ores et déjà commandée, la saison 2 de la série The Last of Us suivra peu ou prou la trame du second opus de l'œuvre vidéoludique.

La série The Last of Us est disponible en intégralité sur Prime Video.

publié le 13 mars, Mégane Choquet, Allociné

Liens commerciaux