Les Envahisseurs : comment ça se termine ?

Actus séries

Les Envahisseurs : comment ça se termine ?

©ABC / CBS Television Distribution

Entre 1967 et 1968, "Les Envahisseurs" a marqué toute une génération avec ces aliens reconnaissables à leur petit doigt levé. Si vous n'avez pas tout bien suivi ou si votre mémoire vous met au défi, on vous raconte la fin de la série.

Attention, spoilers. L'article suivant révèle des éléments clés de l'intrigue des "Envahisseurs" ainsi que sa fin.

Véritable classique du genre extraterrestre, Les Envahisseurs, créé par Larry Cohen, n'aura duré que 2 saisons. Deux chapitres qui ont pourtant suffi à impacter durablement le monde du petit écran.  

En effet, la série phare de science-fiction d'ABC est devenue, au fil du temps, une référence en matière de paranoïa extraterrestre et a fortement influencé la culture OVNI et les futures séries telles que X-Files.

Allégorie de la Guerre froide, Les Envahisseurs c'était l'histoire de l'architecte David Vincent (Roy Thinnes) qui tombe par hasard sur des preuves d'une invasion d'extraterrestres en cours, ces derniers se déguisant en humains et infiltrant progressivement les institutions humaines. Il tente alors de contrecarrer l'attaque malgré l'incrédulité des fonctionnaires et du grand public et la résistance des extraterrestres face à ses efforts pour les arrêter. 

Les Envahisseurs quittent définitivement l'orbite télévisuelle le 26 mars 1968 avec l'épisode 26 de sa saison 2, "Inquisition". En France, il faudra attendre le 15 février 1972 pour découvrir la conclusion de la série culte. Conclusion ? Pas vraiment... Annulé sans préavis, le show n'a malheureusement pas apporté la résolution que tous les fans attendaient. 

La décision d'annuler Les Envahisseurs était cependant surprenante de la part d'ABC puisque la série réalisait des audiences honorables. Il semblerait que les profonds désaccords (concernant aussi bien la production de la série proprement dite mais aussi des éléments artistiques) entre le producteur Quinn Martin et les dirigeants de la chaîne soient à l'origine de cette fin trop brutale... 

ACTE I

Edgar Scoville (Kent Smith) et David Vincent rencontrent le sénateur Robert Breeding (Alex Gerry) dans son bureau à Washington : ils l'avertissent que son ami, Arthur Koy, conseiller principal du Conseil de sécurité nationale, est soit un extraterrestre, soit un de leurs alliés. En effet, Scoville et Vincent affirment que Koy est toujours dans les parages à chaque fois qu'une soucoupe atterrit.

Mais le sénateur ne les croit pas et qualifie Koy de "loyal Américain" qu'il refuse de soumettre à une chasse aux sorcières. Il finit par accuser Scoville d'être la véritable menace de ce pays et se demande si le gouvernement a raison de lui confier, à lui et à son entreprise, des contrats de défense. En colère, il termine sa tirade en leur souhaitant une bonne journée ce qui conduit au départ de Scoville et Vincent. 

Alors qu'ils viennent de sortir du bureau, la secrétaire de Breeding (Mary Gregory), présente pendant l'entretien, remarque qu'une mallette a été laissée dans la pièce et se précipite vers l'ascenseur avant que Scoville et Vincent n'y montent. Alors que Scoville a déjà une mallette à la main, elle demande alors à Vincent s'il n'en aurait pas laissé une derrière lui. Ce dernier dit ne pas avoir apporté de mallette du tout et c'est alors qu'une explosion a lieu dans le bureau du sénateur. Le trio se précipite et retrouve Breeding mort.

Après l'événement tragique, Scoville et Vincent sont invités dans le bureau du procureur adjoint des États-Unis, Andrew M. Hatcher (Mark Richman), qui a demandé à la journaliste Joan Seeley (Susan Oliver) de prendre part à l'interview. Le procureur demande à Scoville et Vincent qui sont les responsables de l'explosion : ils ne le savent pas. 

Alors qu'il lit la transcription que la secrétaire a rédigée lors de leur réunion avec Breeding, Hatcher déforme les propos pour donner l'impression que le duo avait une dent contre le sénateur qui les a rejetés. Le procureur est particulièrement intéressé par le fait qu'ils aient parlé à Breeding d'une organisation secrète à laquelle ils appartiennent - les Croyants. Finalement, il les laisse partir.

Une fois seul avec l'un de ses collègues, le procureur discute de l'enquête et annonce que Vincent et Scoville ont motif et opportunité et que si les résultats du laboratoire concernant la bombe dévoile quoi que ce soit de suspect, il invoquera un grand jury.

UNE NOUVELLE ALLIÉE

Alors qu'elle gare sa voiture et s'avance vers la porte d'entrée de la maison de James Boland (John Milford), Vincent et Scoville, Joan Seeley, la journaliste, est soudainement arrêtée par Boland qui la menace d'une arme et la conduit à l'intérieur de la demeure. Là Vincent et Scoville l'interrogent sur son identité. Elle se présente avant de leur annoncer que Hatcher a bien l'intention de les faire tomber. 

Tandis que Boland se méfie de la jeune femme, Vincent décide que quoi qu'il en soit - si elle travaille pour la presse ou pour Hatcher - elle devrait voir ce qu'ils font. Ils lui montrent alors leur salle de communication au sous-sol où ils traquent les extraterrestres, ainsi qu'un film du conseiller du NSC Arthur Koy échangeant des papiers avec un homme qu'ils savent être un extraterrestre. Ils notent d'ailleurs que c'est la première fois que l'extraterrestre donne quelque chose à Koy en retour : une enveloppe. 

Soudainement, le téléphone sonne, Scoville répond : Koy vient de réserver un vol pour Paris pour le soir même et il faut qu'il l'empêche de partir. Miss Seeley leur demande si elle peut venir avec eux mais Vincent dit qu'elle en a assez vu. La jeune femme n'en démord pas et leur raconte comment elle s'est faite manipuler par Hatcher auparavant, pouvant qu'il ne recule devant rien lorsqu'il est déterminé.

Pendant ce temps, le procureur reçoit des informations sur la bombe : elle était composée de Calcédoine, une matière qui n'est utilisée que par les industries de Scoville. Mais, comme il le dit lui-même, cela ne suffit pas car ce dernier pourrait argumenter que n'importe qui a pu acheter cet explosif. Il a besoin de plus de preuves et sa prière est immédiatement exaucée puisque le Dr. Stylé Frederickson (Robert H. Harris) se présente à lui : jusqu'à aujourd'hui, il était l'un des membres des Croyants et veut témoigner.

Chez Koi, ce dernier est en train d'ouvrir son coffre-fort d'où il sort la même enveloppe qui lui a été remise sur les images de surveillance avant que Vincent, arme à la main, et Seeley ne se dévoilent. Vincent lui demande alors l'enveloppe mais Koy la jette par terre et saisit une arme. Plus rapide cependant, Vincent lui tire dessus : le corps de Koy devient alors rouge et disparaît devant les yeux ébahis de la journaliste, la convaincant ainsi que les extraterrestres sont bien réels.

ACTE II

De retour auprès du procureur, Joan - tout en le séduisant - essaye de le convaincre de ne pas poursuivre Scoville et Vincent, dévoilant quelque peu ce qu'elle a appris mais pas toute la vérité. Cependant, Hatcher a décidé de s'en prendre à tous les Croyants et présentera ce qu'il pense savoir sur eux à un grand jury. Avant de partir, elle lui propose d'aller boire un verre le soir même, il accepte. Joan prévient ensuite Vincent du plan de Hatcher.

Au tribunal, devant le grand jury, Frederickson témoigne et dit que les Croyants avaient décidé de tuer Breeding s'il refusait de les aider à poursuivre Koy. Joan, présente dans l'assemblée, quitte alors la pièce afin de briefer Vincent qui lui dit qu'il n'a même jamais entendu parler de Frederickson. Ce dernier l'a nommé lui, Scoville et cinq autres membres. Vincent réalise soudain que les extraterrestres doivent connaître depuis un certain temps les noms de tous les Croyants et que c'était un coup monté pour les faire accuser de meurtre et se débarrasser d'eux. 

Mais là, Boland débarque avec de mauvaises nouvelles : il a partiellement décodé les documents trouvés chez Koi et ce qu'il a jusqu'à présent suggère que les envahisseurs se préparent à un assaut final contre l'humanité. 

L'heure du rendez-vous entre Joan et Hatcher a sonné. Au restaurant, ils se souviennent de leur relation passée et acceptent de la raviver à l'appartement de la jeune femme... qui a cependant une surprise pour lui ! Vincent et Scoville sont là et montrent à Hatcher les documents qu'ils ont reçus de Koy, lui disant également que Koy est mort et envolé. 

Avant de s'en aller, Hatcher annonce qu'il n'insistera plus mais une fois dans sa voiture, il s'empare immédiatement du téléphone de l'engin et ordonne à son assistant d'ajouter le meurtre de Koy et d'autres accusations de complot à l'acte d'accusation. 

ACTE III

Lorsque les Croyants sont inculpés le lendemain, des mandats d'arrêt sont délivrés contre Vincent, Scoville et d'autres : Joan va alors les avertir. Ils lui font part de leur nouvelle théorie : ils pensent en effet que les extraterrestres ont l'intention d'utiliser une arme à ultrasons, nécessitant trois émetteurs fonctionnant simultanément pour envoyer des ondes sonores, afin de tuer tout être vivant sur la planète. 

L'ordinateur qu'ils ont dans leur sous-sol n'est pas suffisant pour déchiffrer davantage le code extraterrestre et connaître ainsi l'heure exacte de l'attaque et les emplacements des émetteurs. C'est alors que Scoville suggère de se rendre dans une toute nouvelle installation qu'il a construite dans le Maryland pour y utiliser l'ordinateur qui s'y trouve, plus puissant. Mais alors qu'ils sortent de la maison, la police arrive. Scoville crée une diversion qui finit cependant par le blesser, tandis que Boland et Vincent s'enfuient dans leur voiture. 

Joan, furieuse, retourne voir Hatcher et tente, tant bien que mal, de le convaincre mais ce dernier n'y croit toujours pas. Il reçoit un appel et décide de l'emmener avec lui à la rencontre d'un Croyant. En parallèle, Vincent et Scoville arrivent au centre du Maryland.

Dans une maison sécurisée, Hatcher pense conduire Joan à Frederickson mais quand ils arrivent, il ne reste plus de Frederickson que des cendres sur le sol de la salle de bain. Joan insiste sur le fait que les cendres donnent de la crédibilité à l'histoire des Croyants, mais Hatcher répond que ce n'est qu'un tour et que Frederickson a dû sortir par la fenêtre de la salle de bain. 

DERNIÈRE LIGNE DROITE

Des rapports arrivent alors selon lesquels tous les Croyants inculpés sont soit en détention, soit morts, à l'exception de Boland et Vincent qui ont été repérés à proximité du nouveau centre de recherche de Scoville dans le Maryland. Hatcher ordonne alors à la police d'État de s'y rendre.

Pendant ce temps, dans le Maryland justement, Vincent et Boland déchiffrent le code des extraterrestres et apprennent que l'émetteur principal se trouve dans le sous-sol d'un hôtel de Washington bien connu.

Arrivée au centre de recherche, Joan les avertit que les autorités sont au courant de leur emplacement mais avant qu'ils ne puissent s'enfuir, la police débarque. 

Joan décide alors de faire diversion en prenant le volant de la voiture de Vincent et Boland et conduisant ainsi la police loin du centre, laissant le temps à Vincent et Boland de s'en aller de leur côté. Cependant, avant de s'enfuir grâce à la voiture de cette dernière, Vincent et Boland sont témoins de l'accident de Joan : en effet, dans sa course poursuite, elle perd le contrôle de la voiture.

VOILÀ C'EST (PAS) FINI... 

À l'hôpital, Hatcher rend visite à Joan. Elle lui dit qu'elle comprend qu'il ne peut pas croire même s'il sait qu'il a tort. Hatcher croit toujours qu'il a raison mais il semble désormais moins sûr...

Dans le sous-sol de l'hôtel, Vincent et Boland, eux, continuent leur périple et s'y frayent un chemin en se faisant passer pour des réparateurs de téléphones. Mais alors qu'ils tombent sur des gardes extraterrestres, l'affrontement peut commencer : ils finissent par les tuer. Cependant, Boland trouve lui aussi la mort.

Désormais seul, Vincent finit enfin par trouver une porte derrière laquelle se trouve l'émetteur. Il tire sur l'appareil qui explose. Si le plan des extraterrestres ne peut fonctionner que si les trois émetteurs sont en ligne, alors le voilà partiellement déjoué...

EPILOGUE 

À l'hôpital, Vincent tombe sur Hatcher qui lui annonce la mort de Joan. Il est maintenant convaincu qu'il existe réellement une menace extraterrestre. Vincent suppose que les extraterrestres essayent de reconstruire le transmetteur perdu et que les Croyants auront besoin de l'aide du procureur qui accepte : il promet de les aider à l'avenir. 

La voix off se fait entendre et raconte une dernière fois l'histoire : Hatcher rejoint ainsi Vincent dans sa lutte contre les envahisseurs, Scoville se remettra de ses blessures et les trois hommes seront désormais les leaders de la lutte contre les extraterrestres de l'espace, face aux "Envahisseurs qui doivent être arrêtés". Fin des Envahisseurs.

Isabelle Ratane, Allociné, publié le 1 octobre

PUBLICITÉ

Liens commerciaux

Retrouvez Cinéma et séries sur