Actus séries

Ici tout commence : ce qui vous attend dans l'épisode 639 du lundi 10 avril 2023 [SPOILERS]

© Capture TF1

Dans le prochain épisode d'"Ici tout commence"... La brigade est en difficulté pour le menu de la star. A l'Institut, la chasse aux oeufs est lancée. Théo organise un repas pour réunir les Armand et les Teyssier.

Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l'épisode d'Ici tout commence diffusé lundi soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit !

Lundi 10 avril dans Ici tout commence...

Ambre subit un coup dur

Dans le parc de l'Institut, les filles se félicitent pour leur succès. Ambre annonce à ses camarades que Rose leur a réservé l'Atelier pour qu'elles puissent s'entraîner sur leur menu. Tom et Axel viennent les rejoindre et se proposent d'intégrer la brigade pour leur donner un coup demain. Mais elles refusent toutes, afin de respecter le principe de non mixité de leur brigade.

Pendant ce temps, Rose défend sa brigade féminine face à Teyssier, qui craint qu'elles n'aient pas les épaules pour gérer un tel évènement. En cas d'échec, cela ferait de la mauvaise publicité pour l'Institut. Il souhaite donc que les filles soient supervisées par un professeur. Mais Rose n'est pas d'accord car elles ont justement réussi à créer une bonne dynamique de groupe très égalitaire. Elle se porte garant de la réussite de leur projet.

À l'Atelier, Jasmine confie aux filles leur programme d'entraînement. Ambre demande alors à Hortense d'être la cheffe de la brigade. Cette dernière accepte et choisit Jasmine comme seconde. Au même moment, Ambre reçoit un message de Daphné à propos des préférences de Diane pour le menu. Celles-ci leur semblent facile à ajuster.

Louis débarque ensuite à l'Atelier, mécontent de leur travail. En effet, elles ont oublié de relancer une commande d'un produit qu'elles ont utilisé pour leur menu. Ambre rétorque qu'au moins leur cuisine plaît et va attirer une star à l'Institut. Louis s'en prend méchamment à Ambre, déclarant qu'elle n'y serait jamais arrivée seule, étant donné qu'elle n'a aucun talent à part son physique. Les larmes aux yeux, Ambre tente d'encaisser son discours, tandis que Hortense le vire de l'Atelier.

Dehors, Louis continue de critiquer le projet de la brigade féminine, notamment auprès de sa mère. Il s'étonne que Teyssier n'ait pas choisi un professeur pour les encadrer car en cas d'échec, l'Institut va en pâtir. Claire l'écoute vaguement. Quand Louis lui demande si elle va bien, celle-ci prétend souffrir d'une migraine.

De son côté, Ambre ne se remet pas des propos de Louis. Axel, qui a été mis au courant de l'incident par Jasmine, vient lui apporter son soutien. Peinée, Ambre lui avoue qu'elle doute de ses capacités en cuisine et qu'elle craint que les hommes ne s'intéressent qu'à son physique. Axel lui rappelle ses nombreuses qualités et son talent, puis la prend dans ses bras. Il est surpris par Jasmine et Deva.

Alors qu'elles s'éloignent, Axel et Ambre les rattrapent. Tous deux assurent à Jasmine que leur rapprochement était uniquement amical. Mais Jasmine ne peut s'empêcher de ressentir de la jalousie. Témoins de leur embrouille, Antoine et Rose viennent leur proposer de l'aide pour régler leurs tensions. Ils leur imposent un professeur pour les cadrer.

À l'Atelier, Jasmine pardonne à Ambre et reconnaît qu'elle doit travailler sur elle pour arrêter d'être aussi parano et jalouse. La brigade de filles s'interroge ensuite sur l'identité du ou de la professeur.e qui va les superviser. Il s'agit de la cheffe Guinot, qui leur confirme qu'elles ont toujours carte blanche sur leur menu. Elle n'est pas là pour prendre le pouvoir mais pour les guider.

À la fin de leur entraînement, Hortense reste un peu avec la cheffe pour lui témoigner tout son respect et son admiration. Claire la remercie pour ses mots, puis prétend avoir un appel à passer. Une fois seule, elle fond en larmes...

La chasse aux oeufs est ouverte

Les enfants du village débarquent à l'Institut et courent dans les couloirs de l'école, au grand damn de Teyssier. Ce dernier charge Antoine de superviser la chasse aux oeufs en évitant tout débordements. Le directeur tient notamment à ce qu'aucun enfant ne pénètre dans son bureau. Antoine lui promet de gérer.

Au CDI, Kelly distribue des paniers aux enfants, tandis que Lionel leur explique le déroulement de la chasse : celui ou celle qui aura trouvé un oeuf en or aura une ration de chocolat supplémentaire. Lionel donne ensuite un indice pour trouver cet oeuf en or : il faut s'approcher de l'antre du dragon...

Un peu plus tard, Teyssier découvre Esteban, à quatre pattes dans son bureau. Le petit garçon révèle que l'indice de Lionel lui a fait penser à cet endroit. Exaspéré, le directeur décide de l'emmener directement à la cachette de l'oeuf d'or.

Teyssier accompagne Esteban jusqu'au Double A, où se trouve le dragon en chocolat de Charlène. Lionel les rejoint pour assister à la victoire d'Esteban, qui découvre l'oeuf en or caché dans une boîte. Mais finalement, Teyssier estime que la récompense lui revient et mange le chocolat à sa place.

Théo organise un déjeuner de famille

Dans les cuisine du Double A, Théo et sa brigade préparent le menu de Pâques. En parallèle des clients du restaurant d'application, Théo veut également servir son menu à sa famille, qu'il a convié en terrasse. Il prie pour que tout se passe bien entre les Armand et les Teyssier. Il ne se rend pas compte que Tom échange son bol d'épices avec un autre, beaucoup plus fort.

Pendant ce temps, Axel, Louis, Charlène, Rose et Clotilde apprécient les entrées servies par Théo. Ce dernier vient ensuite leur présenter son plat : souris d'agneau en cocotte. La fameuse recette d'Auguste Armand mais twistée à sa manière. Il promet de venir le déguster avec eux dès qu'il aura terminé son brief avec sa brigade.

Les Armand et les Teyssier goûtent donc le plat sans lui et se rendent compte très rapidement qu'il y a un problème avec l'épice associée à la viande. Mais personne n'ose rien dire à Théo. Quand ce dernier les rejoint, ils prétendent tous avoir trop mangé avant pour être capables de finir leur assiette. En goûtant à son propre plat, Théo se rend compte qu'il n'est pas bon à cause d'une erreur d'épice. Tout le monde en rit. Les soeurs Armand propose de trinquer à leur élan de solidarité.

Plus tard, Charlène et Théo passent dans le bureau de leur père. Charlène s'assied sur son fauteuil, s'imaginant directrice de l'Institut. Emmanuel vient ensuite les rejoindre. Il déclare n'avoir aucun regret sur le fait de leur transmettre. Mais il reconnaît également que ses enfants en sont là où ils sont grâce à leurs propres talents. Il avoue être très fier d'eux, puis les prend dans ses bras.

publié le 7 avril, Lucie Peronne, Allociné

Liens commerciaux