Actus séries

Demain nous appartient : Emmanuel Moire se confie sur le départ de Charlie

Dans le cadre de CANNESERIES 2024, AlloCiné a rencontré Emmanuel Moire, qui nous a révélé le futur proche de son personnage et le développement des intrigues de "Demain nous appartient".

François (Emmanuel Moire) a eu une année particulièrement riche en rebondissements dans Demain nous appartient.

Entre l'effondrement du lycée Agnès Varda et ses problèmes de santé, les scénaristes du feuilleton quotidien de TF1 n'auront rien épargné au professeur de français. Même pas son histoire d'amour avec Charlie (Clémence Lassalas).

Il faut dire que ce couple très apprécié du public n'avait plus les mêmes envies. Si Charlie voulait faire sa vie au Canada et construire une famille avec son compagnon, ce n'était pas le cas de François. Refusant d'être un poids pour elle, ce dernier avait alors mis un terme à leur couple.

Aujourd'hui, François a tourné la page et vit désormais une histoire d'amour avec Soizic (Charlie Nune), son ex-femme. Mais que lui réserve l'avenir ?

Rencontré lors du festival CANNSERIES, Emmanuel Moire s'est confié au micro d'Allociné sur ce qui attend François au cours des prochains épisodes.

Allociné : Cette été marquée par le départ de Clémence Lassalas et la fin du couple emblématique François-Charlie. Avez-vous eu un pincement au cœur lors du départ de votre partenaire de jeu ?

Emmanuel Moire : Oui et non car c'est avant tout le choix de Clémence. Elle a travaillé pendant de nombreuses années sur Demain nous appartient et elle avait envie de se confronter à d'autres projets. Je n'ai pas vraiment eu de pincement au cœur parce qu'on n'est pas passés à côté de ce qu'on devait faire ensemble. On n'a jamais rien loupé donc on a été au bout de ça. Et j'avoue aussi que peut-être ce couple tournait un peu en rond. Le pincement au cœur, c'est de ne plus la voir autant et de ne plus rigoler sur le plateau avec elle. Mais on se voit. Si on se manque, on se voit.

François vit aujourd'hui une histoire d'amour avec Soizic. Avez-vous été surpris que votre personnage se remette aussi rapidement en couple avec son ex-femme ? N'avez-vous pas eu l'impression que c'était un peu trop rapide ?

Si et pour être honnête, j'en ai parlé aux auteurs. Surtout qu'après l'effondrement du lycée, le couple Charlie-François était encore plus touchant. C'est vrai que très peu de temps après, j'ai dû jouer la lâcheté et le mensonge, un peu tout ce qu'on ne connaissait pas sur cet homme-là. C'est bien cela dit qu'ils aillent flirter avec le chaos et la partie sombre de ce personnage. Evidemment, ça a créé des choses particulières chez le public. Malgré tout, le rapprochement Soizic-François je le trouve cohérent parce que c'est un couple qui a été ensemble et qui se connait très bien. On comprend aussi pourquoi François s'est mis avec Charlie quand on sait qu'il a été avec Soizic. Je trouve qu'il y a une cohérence dans les femmes de sa vie.

C'est une histoire sérieuse entre Soizic et François, pourraient-ils envisager le mariage ?

Il va y avoir beaucoup d'attente de la part de Soizic. On voit bien depuis le départ qu'elle est revenue pour reconquérir l'homme de sa vie. Je pense que pour elle, c'est très important d'aller au bout. Il y a un côté possessif chez Soizic que François n'a pas. En fait, François aime les gens mais il n'a pas besoin que les gens lui appartiennent. Et d'ailleurs c'était ça qui était chouette dans la rupture de François et Charlie. C'est parce qu'il l'aime qu'il lui dit que c'est mieux qu'ils se séparent. Il a compris qu'il ne lui apporterait jamais ce qu'elle voulait. Je trouve ça vraiment chouette que François considère que les personnes qu'il aime ne lui appartiennent pas. Et je pense qu'il y a ça aussi avec le couple François-Soizic. Les attentes de mariage sont plus du côté de Soizic.

Donc pas d'envie de mariage pour François ?

Je crois qu'il s'en fout de ces trucs-là.

Le fait que François et Soizic se remettent en couple est aussi l'occasion pour les scénaristes de consolider la famille Lehaut. A quoi peut-on s'attendre pour cette famille au cours des prochains épisodes ?

Il y a déjà eu beaucoup de choses sur cette famille. Comme j'ai une double actualité en ce moment avec la sortie de mon single, les auteurs vont un peu laisser les Lehaut pour l'instant. Tout ce qui arrive, c'est beaucoup plus de légèreté et de comédie pour que les téléspectateurs s'attachent encore plus à cette famille.

On va beaucoup voir le couple François-Soizic. Ils se titillent, ils se chamaillent, ils s'engueulent, ils se font des crasses (rires). On découvre un nouveau François. Je pense que c'est Charlie Nune qui m'emmène vers ça. C'est un plaisir de travailler avec elle. Je m'amuse à être plus malin et plus piquant dans mon jeu. Je trouve ça très intéressant.

On voit beaucoup moins François dans son rôle de professeur. Comme il y a eu de nouveaux arrivants à Georges Brassens avec Mélody et Agnès, peut-on espérer voir un peu plus le corps enseignant sur le devant de la scène ?

Ça commence mais je crois que ça va surtout revenir à la rentrée pour vraiment officialiser un corps professoral un peu plus important.

Le père de François a fait des apparitions ponctuelles dans Demain nous appartient. Pourrait-il être amené à revenir prochainement dans la série ? Peut-on également envisager que la famille de Soizic débarque à Sète ?

Ce n'est pas prévu pour le moment mais ce serait super intéressant de voir la famille de Soizic. Concernant le père de François, j'adorerais qu'il revienne. J'adore jouer avec Christian Vadim en plus.

Avez-vous des envies pour François ?

Je trouve vraiment chouette que les auteurs soient allés loin avec le personnage de François et j'y suis allé à fond. Ce qui m'importe, c'est d'apporter de l'ampleur, de la sincérité et de l'authenticité aux choses. Je veux qu'on y croit et que ce soit crédible. Le personnage de François est très important pour moi. J'ai bien aimé qu'il pète les plombs et qu'on ne le reconnaisse pas. J'aime qu'il aille très loin dans le côté émotionnel. C'est la force de la profondeur de ce qu'il y a à jouer qui m'importe.

En parallèle, j'aimerais bien qu'il y ait plus de choses au lycée et avec les adolescents. J'aime l'idée que François transmette un savoir. Ça me manque un peu de jouer ça. Je l'ai beaucoup fait en arrivant dans la série et je trouvais ça très chouette. J'aime les mots donc ça me plait de le faire.

Avez-vous d'autres projets en dehors de la série dont vous pouvez parler ?

Je suis très content d'avoir profité de ces dernières années pour installer l'acteur que j'étais. C'était vraiment quelque chose d'important pour moi. Je ne pensais pas le faire dans une quotidienne mais je suis ravi parce que j'ai étendu ma palette de jeu. Je me suis confronté à tellement de choses que ça m'a vraiment captivé. Mais la musique me manquait. Il m'a fallu du temps pour avoir des choses à dire et à transmettre.

Mon nouveau single "Sois un homme" vient de sortir. J'étais impatient et excité. Je crois en ce qui doit se faire. Avant tout c'est la joie de me reconnecter à la chanson, au public et à la scène qui va arriver. C'est important pour moi. Et puis la chanson, c'est différent puisque je raconte mes histoires, ce que je vois, ce qui me touche. C'est qui je suis. C'est important pour moi aussi de m'exprimer à cet endroit-là. Donc je suis plutôt épanoui.

publié le 21 avril, Jennifer Radier, Allociné

Liens commerciaux