Actus séries

Ces arrière-plans sont interdits dans Dragon Ball ! Voilà pourquoi les villes se font systématiquement détruire par les personnages

Dans le guide "Dragon Ball Forever" publié en 2018, le créateur du célèbre manga Akira Toriyama avait révélé pourquoi les héros de ses histoires détruisaient toujours les villes dans lesquelles ils se battaient.

Qu'ils affrontent Vegeta, Piccolo, Freezer, Cell ou Boo, les célèbres protagonistes de Dragon Ball font toujours énormément de dégâts. Lorsqu'ils envoient un Kamehameha ou passent en mode Super Saiyan, mieux vaut se tenir très loin d'eux !

S'ils combattent la plupart du temps en rase campagne, ou dans des endroits déserts à l'abri des spectateurs lambda (comme par exemple l'arène du Tournoi du Pouvoir dans Dragon Ball Super), il arrive parfois que Gokû et ses amis passent à l'action en pleine ville, et qu'ils réduisent donc en cendres des centaines de bâtiments en quelques secondes.

Mais au-delà des pouvoirs colossaux de ses protagonistes, si l'oeuvre d'Akira Toriyama implique systématiquement la destruction des villes dans lesquelles se déroulent ses combats, c'est pour des raisons bien précises d'efficacité (et même un peu de flemme) !

"C'était fatigant de dessiner les arrière-plans."

En effet, ainsi que l'avait déclaré le célèbre mangaka (qui nous a tragiquement quittés le 1er mars dernier) entre les pages du guide officiel Dragon Ball Forever, il s'échinait à désintégrer les lieux où combattaient ses personnages pour éviter d'avoir à les redessiner perpétuellement :

"En réalité, c'est parce que c'était fatigant de dessiner les arrière-plans. Les combats en ville sont durs... Tous les personnages gagnent en force, et s'ils combattent en ville, il faut qu'ils détruisent les bâtiments. Donc lorsque je dessinais des villes, c'était en prévision de les détruire plus tard. Je pouvais les dessiner car cela était une évidence que j'allais les détruire."

"Central City se fait détruire en trois cases environ."

"Si cela prenait trop de temps à mon assistant, cela impliquait que la fois suivante, je devais les dessiner moi-même (...)," avait-il ainsi expliqué, précisant que par conséquent, il se débarrassait de ces contraignants décors le plus rapidement possible.

"Central City se fait détruire en trois cases environ. C'est parce que j'avais décidé de détruire immédiatement tous les endroits avec des arrière-plans qui étaient un peu une corvée, comme les villes."

De la même manière, si les cheveux des personnages s'éclaircissent lorsqu'ils se transforment en Super Saiyan, c'est pour économiser de l'encre et pour éviter d'avoir à les colorer systématiquement en noir.

(Re)découvrez notre vidéo dédiée à "Dragon Ball"...

publié le 15 avril, Thomas Imbert, Allociné

Liens commerciaux