Actus séries

"C'est un travail de précision dingue" : comment Marina Foïs s'est-elle préparée aux cascades de Furies sur Netflix ?

Pour les besoins de "Furies", la nouvelle série française de Netflix, Marina Foïs, Lina El Arabi et les autres comédiens ont dû faire une préparation physique intense afin de réaliser toutes les scènes d'action.

Ce vendredi 1er mars, Netflix a mis en ligne la première saison de Furies, une série d'action créée par Yoann Legave et Jean-Yves Arnaud, qui suit Lyna (Lina El Arabi), une jeune femme en quête de vengeance suite à la mort de son père, qui va se retrouver malgré elle prise dans les filets de la Furie (Marina Foïs), gardienne de l'ordre et de la paix au sein du crime organisé parisien.

Pour les besoins de cette série dont les scènes d'action n'ont rien à envier aux fictions américaines, les comédiens ont dû suivre une préparation physique intense, notamment Marina Foïs et Lina El Arabi qui faisaient leurs premiers pas dans ce registre.

Trois mois d'entraînement intense

Afin d'acquérir la forme physique nécessaire pour jouer le personnage de Lyna, Lina El Arabi a suivi un entraînement trois mois avant le début du tournage. "C'était une chance de fou," a-t-elle expliqué au micro d'AlloCiné, "parce qu'habituellement nous n'avons pas autant de temps."

"Je me suis entraînée tous les jours pendant trois mois avec les meilleurs. J'avais un coach qui m'a suivi dans ma préparation physique, dans mon alimentation. Je travaillais six jours du sept. J'ai vraiment été chanceuse que Netflix me fasse confiance, et qu'ils mettent tout à disposition pour que nous puissions travailler au mieux."

Pour Marina Foïs, le travail a été différent, son personnage effectuant beaucoup moins de cascades que celui de Lyna. Selon Cédric Nicolas-Troyan, le réalisateur des quatre premiers épisodes de Furies, la Furie est comme un "personnage de western".

"C'est un personnage qui est très calme, qui vit à la marge de la société et qui a vécu suffisamment de chose pour ne pas avoir besoin de gesticuler ou de crier", nous a-t-il expliqué avant d'ajouter : "contrairement à Lyna qui est comme une balle dans un jeu de flipper."

"J'avais toutes les aptitudes requises"

"Je n'avais pas besoin de travailler, j'avais déjà toutes les aptitudes requises" s'amuse Marina Foïs quand nous lui posons la question de sa préparation pour le rôle de la Furie. Mais si la comédienne avait moins de scènes d'action, elle a tout de même dû se dépasser pour jouer dans Furies.

"Lina a travaillé dix fois plus que moi. Quant à moi, je ne pouvais pas faire les cascades en toute confiance. Contrairement à ce que je vous ai dit, je n'ai pas les aptitudes requises et je me suis beaucoup entraînée", a-t-elle expliqué en rigolant.

"Faire des cascades demande une grande précision, je ne suis pas sûre qu'un acteur puisse en faire sans s'être entraîné." Marina Foïs nous a également confié que faire des cascades était un travail difficile mais intéressant.

"C'est un travail de précision de dingue parce nous ne pouvons pas être approximatif. Nous avons beaucoup travaillé avec Jude Poyer [chef cascadeur de Furies, ndlr]. Il a réussi à rendre le travail ludique pour nous, parce qu'il maîtrise parfaitement ce qu'il fait."

Bien sûr, les comédiens ont tout de même eu recours à des cascadeurs pour certaines scènes risquées. "Il faut leur rendre justice" a tenu à préciser Lina El Arabi. "Ce sont des personnes qui prennent des risques et qui sont capables de sauter d'un camion en marche." Et ce sont ces scènes de cascades et de combats, minutieusement chorégraphiées, qui font de Furies une série unique en son genre.

Retrouvez la saison 1 de Furies dès à présent sur Netflix.

publié le 3 mars, Lucie Reeb, Allociné

Liens commerciaux