"Aucun acteur n'a refusé" : le retour de Plus belle la vie se confirme, nouveaux détails sur la suite

Actus séries

"Aucun acteur n'a refusé" : le retour de Plus belle la vie se confirme, nouveaux détails sur la suite

Elodie Varlet (Estelle), Simon Ehrlacher (Romain), Bryan Trésor (Baptiste) et Lola Marois (Ariane) nous disent s'ils pourraient revenir dans une suite de Plus belle la vie. "On gardera le même rythme de diffusion" : Le retour de Plus belle la vie se confirme, nouveaux détails dévoilés © PRBK / Photo France 3

Et si Plus belle la vie effectuait son grand retour sur nos écrans en 2023 ? Alors que France 3 a diffusé le dernier épisode de la série quotidienne le 18 novembre 2022, les acteurs et techniciens continuent de se battre en coulisses pour la resusciter ailleurs. Et visiblement, le projet serait tellement bien lancé que l'on pourrait déjà se mettre à rêver d'une suite !

Le 18 novembre 2022, France 3 diffusait le dernier épisode de Plus belle la vie au terme de dix-huit années d'aventures aussi folles que passionnantes dans le quartier du Mistral. Le dernier ? Vraiment ? Peut-être pas. Là où France Télévision a officiellement tourné la page de cette série quotidienne emblématique, l'équipe qui l'a fait vivre durant plus de six mille épisodes est loin d'être dans le même état d'esprit.

On l'a récemment appris, un collectif de près de trois cent personnes, composé autant de techniciens que d'acteurs, a été créé afin de sauver PBLV et lui redonner vie ailleurs et autrement. Un projet aussi ambitieux qu'étonnant - après tout, le final diffusé à la télévision avait permis de boucler de nombreuses intrigues, qui serait sur le point de se concrétiser.

Un retour en ligne pour Plus belle la vie ?

Au détour d'une interview accordée à , Florence Demay (actrice sur la série et désormais porte-parole du collectif) a en effet confessé que le sauvetage du Mistral était en bonne voie. Si rien ne semble encore signé et validé pour le moment, elle est en revanche la première à parler au futur et non au conditionnel vis-à-vis de ce projet.

"Ce ne sera pas une web-série à proprement parler. On veut aller plus loin que ça. La série sera diffusée sur une plateforme dédiée, à la manière de Netflix, que l'on pourra regarder depuis une application, sur un ordinateur, une tablette ou un téléviseur connecté, a-t-elle dans un premier temps expliqué au moment de décrire l'idée derrière ce retour. On gardera le même rythme de diffusion hebdomadaire. Tous les jours, comme avant, avec un format de 20 minutes, comme avant. Par contre, grâce à cette plateforme, les spectateurs ne seront plus cantonnés à une case le soir. Ils pourront regarder les épisodes en replay et quand ils le souhaiteront."

Une révélation rassurante, d'autant plus que rares seraient les acteurs à ne pas vouloir participer à ce revival. "Jusqu'à présent, il semble que la plupart des personnages seront présents. En tout cas, aucun acteur n'a refusé de participer, a assuré Florence Demay, avant de rappeler qu'un roulement devrait être à nouveau imaginé afin de laisser de la place à tout le monde. On prévoit de faire plusieurs arcs, il y aura des questions à se poser là-dessus. Il y a des choix à faire en termes d'écriture."

>> Plus belle la vie : une scène inédite que les fans n'ont jamais pu voir à la télé ENFIN dévoilée

Un projet bien avancé, mais...

Toutefois, attention à l'enflammade, deux gros points d'interrogation pèsent toujours au-dessus du projet. Le premier ? L'accès aux épisodes. Là où Plus belle la vie était diffusée gratuitement sur France 3, rien ne dit que la suite sera également facile d'accès, la faute à une autre façon de la produire : "Pour l'instant, on essaye de rendre la série gratuite, sachant que c'est un mode de financement très difficile."

Le second ? Si tout semble aller dans le bon sens pour ce retour, rien n'est officiellement acté. Florence Demay l'a rappelé, le collectif n'est pas encore "sûr d'avoir les droits" et continue donc de se battre en coulisses avec Newen pour ça. Néanmoins, la porte-parole y croit tellement qu'elle a déjà un petit planning rêvé en tête : "Il nous faudra 18 semaines pour diffuser le premier épisode. Ça correspond au temps d'écriture, de fabrication et de mise en ligne".

Quentin Piton, Purebreak, publié le 5 décembre

Liens commerciaux