Actus séries

Après dix ans de brouille, le créateur de Mon oncle Charlie et Charlie Sheen ont fait la paix

© Warner Bros.

Charlie Sheen et le créateur de Mon Oncle Charlie se retrouvent pour la nouvelle série "Bookie", dix ans après leur dispute médiatisée.

Qu'avez-vous trouvé d'intéressant dans le monde des paris, et pourquoi avoir décidé d'en faire le sujet d'une série ?

Chuck Lorre (co-créateur de la série) : C'est une activité illégale mais qui est malgré tout tolérée par la police. C'est un monde qui existe en parallèle aux lois de notre société. C'est un monde d'argent. Toutes les transactions se font en liquide. Et il est impossible d'aller se plaindre à la police si on se retrouve à sec.

Un aspect qui m'a intéressé depuis le point de départ est que ce monde possède son propre langage. (...) Quand une sous-culture développe son propre langage, cela devient quelque chose de vraiment authentique.

Alors que nous vous pensions fâchés pour de bon, comment s'est déroulée l'apparition surprise de Charlie Sheen - la star de votre série Mon oncle Charlie - dans cette série ?

Chuck Lorre : Nous étions tous les deux à un stade de nos vies où de l'eau avait coulé sous les ponts depuis plus de dix ans, et tout ceci était désormais à de l'histoire ancienne. C'est oublié, c'est juste dommage que tout ceci se soit produit. C'était une période douloureuse et horrible, mais c'est du passé.

Il était exactement dans le même état d'esprit que moi. Et comme vous pouvez le voir, il est absolument génial. Il est vraiment en grande forme.

Quel a été le plus gros défi rencontré lors du tournage de la série ?

Chuck Lorre : Il a plu tous les jours pendant trois mois. La série, comme vous avez pu le voir dans la première saison, est majoritairement tournée en décors naturels. Ce n'est pas une comédie qui se déroule en intérieur.

La série se passe à Los Angeles et sur les 90 jours de tournage, il a plu environ 85 jours. Cela a été l'un des hivers les plus froids des cent dernières années. (...) Nous avons pu relever le défi, et j'ajoute qu'il y a également eu le retour du Covid l'hiver dernier, donc ce sont ce genre de difficultés que nous avons dû affronter pour le tournage de cette série.

Nick Bakay (co-créateur de la série) : D'un point de vue créatif, nous avons vécu une super expérience. Nous nous sommes beaucoup amusés à écrire cette série. Nous avons rapidement trouvé le ton qui correspondait, et nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir travailler avec ce casting. Les planètes se sont parfaitement alignées.

Chuck Lorre : Nick et moi avons pu écrire les huit épisodes avant le tournage, et cela nous a donné un énorme avantage pour ensuite prendre le temps de les améliorer et d'assurer la continuité entre chacune des histoires.

Quelles sont selon vous les thématiques principales de cette série ?

Chuck Lorre : Avec de la chance, la série va vous faire rire. Et j'espère qu'à la fin du premier épisode, l'histoire de Ray et Danny vous intéressera suffisamment pour réaliser que c'est bien plus qu'une simple série sur ce boulot un peu étrange, mais qu'on y évoque également les difficultés que l'on rencontre dans ce monde.

C'est un monde où tout coûte cher, et où la profession des gens et tout ce qui les définit sont ramenés à l'argent. C'est en grande partie ce que nous avons voulu raconter. A partir du moment où l'on croit savoir ce que l'on fait, c'est là qu'on commet sa première erreur.

Nick Kaday : Nous savions dès le début que l'histoire de la série était celle de deux dinosaures qui regardent la météorite foncer droit sur la Terre. Qu'ils sont affectés, comme beaucoup d'entre nous, par la technologie qui remplace peu à peu ce que nous faisons, et c'est exactement ce qui se passe en ce moment en Amérique.

Les paris sont légaux dans à peu près tout le pays. Mais heureusement ce n'est pas le cas en Californie, ce qui nous a permis de raconter ces histoires de bookmakers qui parviennent à faire de l'argent, mais qui sont comme une espèce en voie de disparition.

Et c'était vraiment important pour moi d'écrire cette histoire, car c'est la vision que j'ai du travail de scénariste de sitcom. Nous sommes nous aussi une espèce en voie de disparition.

La série Bookie est à suivre en exclusivité sur le Pass Warner, disponible en abonnement payant sur Prime Video.

Découvrez la liste des séries actuellement disponibles sur la plateforme !

publié le 4 décembre, Emmanuel Itier, Allociné

Liens commerciaux