Valérie Lemercier révèle les secrets de sa transformation en Céline Dion

Actus cinéma

Valérie Lemercier révèle les secrets de sa transformation en Céline Dion

Valérie Lemercier lors de la première du film

©Marechal Aurore - Valérie Lemercier lors de la première du film "Aline" au Grand Rex à Paris, le 25 octobre 2021., Abaca

La sortie du film "Aline" est désormais imminente. Réalisatrice mais aussi actrice principale de ce biopic sur Céline Dion, Valérie Lemercier a dû oeuvrer une véritable transformation pour se glisser dans la peau de la star québécoise. Dans une récente interview, elle a d'ailleurs levé le voile sur les secrets de sa transformation.

Depuis sa projection au Festival de Cannes en juillet 2021, "Aline" est sous le feu des projecteurs. Librement inspiré de la vie de Céline Dion, le film est particulièrement attendu par les simples curieux, mais aussi par la large communauté de fans de la célèbre chanteuse, dont l'avis risque d'être tranché. Très investie dans le projet, l'actrice et réalisatrice Valérie Lemercier s'est complètement transformée pour ressembler à la star internationale. Dans une interview publiée le 10 novembre 2021 sur AlloCiné, elle s'est confiée au sujet des efforts fournis pour sa métamorphose.

"Je me suis décollé les oreilles"

D'après l'actrice des "Visiteurs", tout a commencé dans l'intimité de son domicile. "J'ai commencé, la nuit, chez moi, à me crayonner pour me réduire le front. J'ai fait une photo, je trouvais que ça commençait à ressembler", narre-t-elle. Pour consolider la manoeuvre, elle révèle : "J'avais des petits cheveux qu'on me mettait, parce qu'on a pas du tout la même forme de front."

En revanche, Valérie Lemercier indique avoir un nez similaire à celui de la chanteuse. Ainsi, elle se serait appuyée sur le sien afin de créer des prothèses destinées aux autres membres de la famille de la diva canadienne dans le film. "J'ai copié mon grand nez, on a fait un moulage. J'ai trouvé ça tellement réussi", affirme-t-elle.

La cinéaste confie également s'être investie dans le sport "pour être un peu plus athlétique", en plus d'avoir modifié l'apparence de ses oreilles. "Je me suis décollé les oreilles", indique-t-elle en faisant référence à des appareils portés durant le tournage pour créer l'illusion. Ces démarches se révèlent-elles payantes ? Réponse en salle le 11 novembre 2021.

Inès Agblo, Jellyfish France, publié le 10 novembre

Liens commerciaux