Sergio Leone : quel était son dernier projet en date avant de mourir ?

Actus cinéma

Sergio Leone : quel était son dernier projet en date avant de mourir ?

Sergio Leone au Festival de Deauville en août 1976.

©LIDO - Sergio Leone au Festival de Deauville en août 1976., Sipa

Le 30 avril 2022, on célèbrera les 33 ans de la mort de celui qui reste sans doute l'un des plus grands cinéastes italiens : Sergio Leone. Connu notamment pour avoir popularisé le genre du western spaghetti, le réalisateur est mort prématurément, sans avoir le temps d'achever son ultime projet.

Sur trois décennies, entre les années 1950 et 1980, Sergio Leone - qui aura pendant longtemps été au service d'autres cinéastes, aussi bien en qualité qu'assistant réalisateur que scénariste - n'aura signé en son nom que huit films. Huit long-métrages qui, de "Pour une poignée de dollars" à "Il était une fois en Amérique" en passant par "Le Bon, la brute et le truand", sont devenues des classiques dressés au panthéon du 7e art.

Une romance sur fond de guerre mondiale avec Robert de Niro

La carrière du cinéaste italien a été interrompue alors qu'il travaillait activement à son neuvième film. En effet, Sergio Leone planchait sur une adaptation du roman "The 900 Days : The Siege of Leningrad", un récit initialement écrit par Harrison E. Salisbury et publié en 1969, qui a pour trame de fond le siège de la ville par les troupes nazies durant la Seconde Guerre mondiale.

Loin de ses westerns habituels, le réalisateur italien envisage alors d'adapter le roman avec pour trame de fond une histoire d'amour américano-soviétique. Le personnage principal, un photographe américain envoyé en Union Soviétique pour couvrir les combats, devait alors être interprété par Robert de Niro, acteur que Sergio Leone avait déjà dirigé dans "Il était une fois en Amérique". Hélas, et en dépit de la pré-production du film quasiment achevée, le projet fut interrompu en avril 1989 avec la mort soudaine de Sergio Leone, mort à 60 ans des suites d'une crise cardiaque foudroyante, laissant ce qui aurait pu être un des films les plus épiques du XXe siècle au rayon des chefs-d'oeuvre inachevés.

Marine Pallec, Jellyfish France, publié le 29 avril

Liens commerciaux

Retrouvez Cinéma et séries sur

facebook twitter