Actus cinéma

Robert Downey Jr. : "C'est probablement le pire film d'action de tous les temps", la star d'Iron Man aimerait oublier ce tournage

© The Walt Disney Company France

Dans sa biographie publiée en 2010, l'interprète d'Iron Man revenait notamment sur l'une de ses pires expériences de tournage, à la fin des années 90.

Avant d'entrer dans l'âge d'or de sa carrière en décrochant le rôle de Tony Stark dans le premier Iron Man de Jon Favreau en 2008, le parcours de Robert Downey Jr. n'a pas été un long fleuve tranquille. Les années 90, émaillées par des problèmes d'addiction aux stupéfiants et par plusieurs séjours en cure de désintoxication, lui ont certes offert des rôles dans de petites pépites méconnues et une nomination à l'Oscar du Meilleur acteur pour Chaplin, mais également quelques très mauvais souvenirs.

En 2010, entre les pages de sa biographie Robert Downey Jr : The Fall and Rise of the Comeback Kid, l'interprète d'Iron Man était notamment revenu sur le tournage de U.S. Marshals, spin-off du Fugitif avec Harrison Ford, et dans lequel Tommy Lee Jones reprenait son personnage de Samuel Gerard le temps d'une seconde traque. Dans ce thriller d'action signé Stuart Baird, Robert Downey Jr. prêtait ses traits à l'agent spécial John Royce, participant aux recherches pour retrouver l'évadé (interprété par Wesley Snipes).

"C'est probablement le pire film d'action de tous les temps, et ce n'est vraiment pas bon pour le maintien d'une bonne condition mentale", a ainsi déclaré l'acteur dans son ouvrage, faisant très certainement référence à la traversée du désert qu'il vivait en parallèle.

"Vous vivez une année horrible, vous êtes au bord du suicide, qu'est-ce qui, à votre avis, serait bénéfique pour vous ? Peut-être douze semaines en train de courir avec un flingue à la main ?"

"Je pense que si vous parlez de ça à un guide spirituel, il vous dirait : 'Ça va vous tuer'. Je pensais qu'il me manquait quelque chose, et qu'il serait bien que je joue dans un film qui pourrait plaire à mes enfants. Mais l'expérience s'est avérée déprimante. Je préférerais même me réveiller en prison que de me réveiller une nouvelle fois sur le plateau d'U.S. Marshals."

Et malheureusement, Robert Downey Jr. parle en connaissance de cause, puisqu'après la sortie de U.S. Marshals, il a purgé une peine d'un an suite à une nouvelle infraction liée aux stupéfiants. Au début des années 2000, il est pourtant parvenu à trouver le chemin de la rédemption, prenant la décision d'arrêter définitivement la drogue : un choix qu'il aurait fait, selon ses propres mots, en consommant un hamburger particulièrement répugnant.

Quelques années plus tard, il endossait pour la première fois l'armure d'Iron Man, ouvrant ainsi un tout nouveau chapitre de son histoire.

(Re)découvrez notre vidéo sur Iron Man...

publié le 6 décembre, Thomas Imbert, Allociné

Liens commerciaux