"Qui pense que les cascades ne devraient pas être aux Oscars ?" Le réalisateur de John Wick réclame une meilleure reconnaissance des scènes d'action

Actus cinéma

"Qui pense que les cascades ne devraient pas être aux Oscars ?" Le réalisateur de John Wick réclame une meilleure reconnaissance des scènes d'action

©Metropolitan Filmexport

Chad Stahelski, réalisateur de la franchise "John Wick", explique pourquoi les cascades méritent la reconnaissance des Oscars autant que toute autre catégorie.

Chad Stahelski, tout comme son partenaire sur le premier film David Leitch, viennent tous les deux du domaine des arts martiaux et des cascades. Ils se sont imposés au fur et à mesure en chorégraphiant d'énormes séquences de cascades et en tant que réalisateur de deuxième unité sur de nombreux films avant de se lancer dans la réalisation, au sens large du terme, avec John Wick en 2014.

David Leitch a ensuite suivi son propre chemin tandis que Chad Stahelski est resté fidèle à Keanu Reeves avec qui il entretient l'une des relations réalisateur-star les plus fascinantes d'Hollywood. Cette relation se poursuit avec John Wick : Chapitre 4, le dernier épisode d'une saga d'action adorée qui vient tout juste de sortir au cinéma.

Le film, tout comme la franchise dans son intégralité, enchaîne les séquences d'action époustouflantes - jusqu'à aller à intégrer 14 séquences dans une seule scène dans son dernier chapitre - et révolutionne, comme à son habitude, le genre. Ces prouesses, rarement récompensées, font pourtant partie intégrante des films et les équipes impliquées mériteraient tout autant de reconnaissance que les autres départements inclus aux Oscars par exemple. Alors pourquoi n'y a-t-il pas de catégorie récompensant les cascades/cascadeurs d'un film ?

Lors d'une interview accordée à Deadline, Chad Stahelski s'est exprimé sur le sujet : pour lui, l'Académie n'a jamais vraiment pensé à intégrer les cascades dans leurs récompenses et le "problème fondamental" est que personne n'a vraiment soulevé la question avec eux.

Je pense que si j'allais à l'Académie en ce moment et que je demandais : 'Y en a-t-il parmi vous qui pensent que les cascades ne devraient pas être aux Oscars ?' Pourriez-vous trouver une seule personne ? Je ne pense pas. Alors OK, quel semble être le problème ici ? Le problème est que personne n'en parle.

UN DÉPARTEMENT ÉGAL AUX AUTRES

Quant à savoir s'il s'était lui-même déjà adressé aux Oscars à ce sujet, il a répondu que c'était là l'occasion de le faire.

"Je soulève la question en ce moment avec vous, et vous allez m'aider à leur soulever la question. Il n'y a pas une seule raison valable de ne pas avoir de cascades aux Oscars. Personne ne niera que nous sommes au moins égaux à tous les autres départements. Nous faisons partie de chaque film, autant dans la tradition hollywoodienne que la musique, les costumes, les réalisations techniques, la réalisation ou la cinématographie. Et personne dans ces départements ne le niera. Je pense juste que nous n'avons pas eu cette conversation. Je pense qu'il y a des défis à relever. Le département des cascades fonctionne très différemment. Le directeur de la photographie est une personne, de même que le créateur de costumes et le réalisateur."

Il poursuit : "Nous sommes aussi pertinents que n'importe quel département et je vais être un peu arrogant et dire que je pense que nous ajouterions un petit quelque chose aux Oscars. C'est une situation gagnant-gagnant légitime. Aucun grand cascadeur ou artiste que je connais ne le fait pour des distinctions ou des statues. Cela ne signifie pas grand-chose pour nous. Mais c'est bien d'être reconnu par ses pairs. Il est temps."

À bon entendeur salut ! Avec des films comme Tigre et Dragon (2000) ou encore Mad Max: Fury Road (2015), récompensés aux Oscars dans plusieurs catégories mais qui auraient mérité d'être aussi reconnus pour leurs fabuleuses cascades, et maintenant la saga John Wick, il est effectivement temps.

John Wick : Chapitre 4 est à découvrir actuellement dans votre salle de cinéma la plus proche.

Découvrez aussi comment l'une des cascades les plus impressionnantes du film a été réalisée :

publié le 26 mars, Isabelle Ratane, Allociné

PUBLICITÉ

Liens commerciaux