Actus cinéma

Polémique à Londres : ce film problématique inquiète le public, le cinéma annule les séances

L'Intelligence Artificielle continuer d'inquiéter le domaine du cinéma et les métiers artistiques. Récemment, la projection d'un film écrit par ChatGPT a été annulée à Londres.

Avec l'essor grandissant de l'Intelligence Artificielle, les métiers artistiques se voient menacés, comme on peut notamment le constater avec les comédiens de doublage. Ces derniers se sont récemment mobilisés pour alerter le gouvernement sur une nécessaire législation pour encadrer ces outils.

Y'a pas moyen l'IA !

Récemment, un film entièrement écrit par ChatGPT, intitulé "The Last Screenwriter", a défrayé la chronique en Angleterre. Selon BFM TV, des séances du long-métrage devaient être programmées au cinéma Prince Charles de Soho, à Londres.

Face à une levée de boucliers du public, l'exploitant a décidé d'annuler la projection privée de "The Last Screenwriter" et de ne plus programmer le film. "Les retours que nous avons reçus ont mis en évidence la forte inquiétude d'une grande part de notre public quant à l'utilisation de l'IA à la place d'un scénariste", a expliqué le cinéma sur son compte Instagram.

D'après la BBC, l'histoire du film suivait Jack, un scénariste comprenant que ses activités sont menacées avec l'émergence de l'Intelligence Artificielle. Pour le cinéma Princes Charles de Soho, programmer cette œuvre relevait de "l'expérience cinématographique" pour débattre de "l'impact négatif de l'IA dans le milieu artistique."

BFM rappelle qu'en mai dernier, "Bloomberg révélait que Meta (Facebook, Instagram, Whatsapp) et Alphabet (Google) étaient sur le point de passer un accord avec Hollywood pour entraîner leurs IA sur les productions cinématographiques."

Une nécessaire législation

La grève historique qui a paralysé Hollywood l'an dernier avait notamment comme revendication l'encadrement des outils liés à l'IA. Les artistes craignent d'être à terme remplacés par cette technologie, qui met en danger de nombreux métiers du domaine des arts.

En ce moment, les comédiens de doublage français tirent la sonnette d'alarme en publiant une vidéo, largement relayée sur les réseaux sociaux, exhortant le gouvernement à agir. Une pétition a également été lancée avec le mouvement "Touche pas ma VF", rassemblant à ce jour près de 150 000 signatures.

publié le 20 juin, Vincent Formica, Allociné

Liens commerciaux