OSS 117 : les secrets du générique dévoilés

Actus cinéma

OSS 117 : les secrets du générique dévoilés

Nicolas Bedos et Jean Dujardin au photocall d'

©PARIENTE JEAN-PHILIPPE/LAURENT VU - Nicolas Bedos et Jean Dujardin au photocall d'"OSS 117 : Alerte rouge en Afrique Noire", lors de la 74e édition du festival de Cannes, le 17 juillet 2021., Sipa

Mercredi 8 décembre 2021, "OSS 117 : Alerte Rouge en Afrique noire" est sorti en DVD. L'occasion pour AlloCiné de dévoiler les secrets du générique avec son réalisateur David Tomaszewski.

L'ouverture du générique d'"OSS 117 : Alerte Rouge en Afrique noire" n'est pas sans rappeler le coucher de soleil du "Roi Lion". Un clip à la hauteur d'un court-métrage et qui s'illustre déjà comme un film, avant LE film. Une qualité d'image et sonore pour cette introduction, qui était souhaitée par Nicolas Bedos. "Dès le début, c'était un souhait du réalisateur. Un court paragraphe dans le script mentionnait cette volonté de générique. Le générique était donc considéré en amont comme une scène du film", a expliqué David Tomaszewski, le concepteur du clip, à AlloCiné jeudi 9 décembre.

"C'était très épanouissant"

Autre grande influence de ce clip, qui n'est pas sans grande surprise, est l'attrait très bondien. Si David Tomaszewski a avoué être "un fan inconditionnel des James Bond", il ne cache pas non plus qu'il s'est inspiré de Maurice Binder et Daniel Kleinman, qui ont créé les génériques de la saga : "Ce sont ces deux artistes qui m'ont donné une certaine obsession pour l'art du générique. Réaliser un générique de Bond a toujours été un fantasme. Donc avec OSS 117, le voeu s'est quelque part exaucé." Celui qui a réalisé le clip d'Orelsan, L'Odeur de l'essence, n'a pas hésité à souligner qu'il a été très agréable d'être dirigé par Nicolas Bedos : "On a tourné le générique sur le plateau B pendant que Nicolas tournait sur le plateau A. Il venait de temps en temps voir ce qu'on faisait et exprimer ses envies. Mais je dois dire qu'il avait une grande confiance donc c'était très épanouissant." Une belle expérience cinématographique qui a donné envie au cinéaste de travailler sur son propre film.

Mathilde Dandeu, Jellyfish France, publié le 10 décembre

Liens commerciaux

Retrouvez Cinéma et séries sur