Actus cinéma

Noté 4,2 sur 5 : c'est l'un des meilleurs films de Nicolas Cage, et sa suite se précise

© SND

Sorti en 2006 dans nos salles, l'excellent "Lord of War" d'Andrew Niccol aura bientôt une suite. Annoncée il y a quelques mois, à la surprise générale, celle-ci devrait se tourner au Maroc en 2024.

En 2006, Andrew Niccol faisait de Nicolas Cage un trafiquant d'armes dans Lord of War, et lui offrait au passage l'un de ses meilleurs rôles alors que le générique de début marquait les esprits. 18 ans plus tard, les deux hommes vont remettre le couvert, ce qui n'a pas manqué d'un surprendre plus d'un lorsque l'info a été annoncée en mai dernier.

Dans ce long métrage qui n'a pas encore de date de sortie, Yuri Orlov se retrouvera aux prises avec son fils (joué par Bill Skarsgard) dont il découvre l'existence. Et ce alors que celui-ci tente de marcher sur ses pas et amplifier ses défauts en envoyant une armée de mercenaires pour résoudre les problèmes américains au Moyen Orient.

Si l'on pouvait redouter qu'il s'agisse de l'un de ces projets annoncés avant de ne jamais avancer, le tournage de Lords of War pourrait avoir lieu en 2024, et pour une durée de quarante jours, selon son producteur Karim Debbagh, actuellement en pleine recherche de lieux : "Nous voulons couvrir quatre ou cinq pays africains, tels que la Libye, l'Égypte, le Sénégal et le Mali, et plusieurs pays du Moyen Orient, et nous avons presque tout trouvé au Maroc", déclare-t-il à Variety.

"Casablanca en elle-même est si diversifiée que vous pouvez y trouver des endroits qui ressemblent au Sénégal et d'autres qui sont aussi luxuriants qu'un quartier de Californie. Et si vous cherchez des lieux qui ressemblent à la Libye, au Yémen ou à la Syrie, vous pouvez les trouver dans Marrakech ou aux alentours." Le producteur ne donne pas de date précise pour le début du tournage, mais cela pourrait vite arriver.

Fin de parcours pour Nicolas Cage ?

Et il s'agirait peut-être de l'un des derniers films de Nicolas Cage. Dans une interview donnée à Uproxx, l'acteur laisse entendre qu'il envisage de quitter le grand écran pour le petit : "Après quarante-cinq à faire ci et ça dans plus de cent films, j'ai l'impression d'avoir à peu près tout ce que je voulais dire avec le cinéma. Et j'aimerais partir sur une bonne note, en disant 'Adios !'"

"Je pense pouvoir encore faire trois ou quatre films avant d'en arriver là et, je l'espère, changer de format pour trouver une autre manière d'exprimer mon jeu d'acteur", poursuit-il en disant avoir subjugué par Bryan Cranston dans Breaking Bad, que son fils l'a enfin convaincu de découvrir. Tout en précisant qu'il pourrait changer d'avis si quelque chose de spécial se présente, comme revisiter l'un de ses rôles préférés (Ghost Rider ou le Castor Troy de Volte/Face en tête).

En attendant, Nicolas Cage sera à l'affiche de Dream Scenario le 27 décembre. Puis dans Lords of War, qui marquera ses retrouvailles avec Andrew Niccol (également scénariste et réalisateur de Bienvenue à Gattaca). Et son retour dans le costume de l'un des meilleurs personnages de sa carrière.

publié le 5 décembre, Maximilien Pierrette, Allociné

Liens commerciaux