Marie-Anne Chazel a longtemps refusé des rôles similaires à celui de Zézette

Actus cinéma

Marie-Anne Chazel a longtemps refusé des rôles similaires à celui de Zézette

Marie-Anne Chazel lors de la 14e édition du Globe de Cristal à Paris, le 4 février 2019.

©Berzane Nasser - Marie-Anne Chazel lors de la 14e édition du Globe de Cristal à Paris, le 4 février 2019., Abaca

Lundi 13 décembre 2021, Marie-Anne Chazel a accordé une interview au magazine Gala. La comédienne s'est livrée sur sa carrière et notamment sur l'un de ses personnages emblématiques : Zézette, dans "Le Père Noël est une ordure".

Marie-Anne Chazel a une carrière d'actrice très éclectique. Du cinéma à la télévision ou encore au théâtre, la comédienne a su faire rire son public, tout comme le faire pleurer. Mais elle est bien consciente que "sans le Splendid", elle n'aurait pas eu le même succès. "Je n'aurais pas fait la carrière que j'ai faite", a-t-elle expliqué à Gala lundi 13 décembre. À l'affiche de la pièce "La famille et le potager", au théâtre des Variétés à Paris, aux côtés de Régis Laspalès et Jean-Baptiste Shelmerdine, la comédienne est revenue sur Josette, plus connue sous le nom de Zézette, l'un de ses personnages qui a le plus marqué son public, dans le célèbre film : "Le Père Noël est une ordure".

Marie-Anne Chazel rêve d'interpréter des textes classiques

"Les gens l'ont beaucoup aimé et imité. C'est une référence maintenant par rapport à ses dialogues et à son comportement", a-t-elle ainsi confié. Un rôle dont elle a eu du mal à se détacher vis-à-vis des cinéastes, qui lui ont longtemps proposé des rôles similaires à celui de Zézette. Mais l'actrice qui n'a pas voulu s'enfermer dans une case, s'est imposée et a refusé : "Cela m'a beaucoup marqué au début car on avait tendance à me proposer des sous-Josette que je n'ai pas voulu faire. Car ce qui me plaît dans mon métier d'acteur, c'est la multiplicité des personnages que je peux jouer. Changer d'univers, de style, de ton, d'âge ou encore de physique." Aujourd'hui, son rêve est de pouvoir interpréter "des textes classiques" qu'elle n'a "pas pu encore interpréter au cours de (sa) carrière".

Mathilde Dandeu, Jellyfish France, publié le 14 décembre

Liens commerciaux

Retrouvez Cinéma et séries sur