Actus cinéma

"Lorsque je raconte cette histoire à Hollywood pour leur mettre un peu la honte..." : Christopher Nolan célèbre la passion française pour le cinéma aux César

© BORDE-JACOVIDES / BESTIMAGE

Christopher Nolan a reçu vendredi un César d'honneur des mains de Marion Cotillard. Plus qu'évoquer sa carrière, le cinéaste a tenu à saluer la relation qui unit la France et le 7e Art. Avec grande classe, comme toujours.

"C'est un cinéaste qui a une très haute estime des spectateurs et des spectatrices". Marion Cotillard, qui a été dirigée à deux reprises par Christopher Nolan (Inception et The Dark Knight Rises), a remis au cinéaste britannique un César d'honneur, saluant "un génie" et son cinéma jubilatoire, puissant et exigeant, "qui transforme les blockbusters en films d'auteur". La comédienne, qui n'a pas oublié d'évoquer l'importance de Emma Thomas, épouse et productrice du réalisateur, a confessé au passage sa quête inassouvie depuis près de quinze ans de pouvoir percer le labyrinthe de Inception.

"C'est un plaisir d'être ici en France où on parle de films"

"C'est un honneur incroyable. C'est un plaisir d'être ici en France où on parle de films. Recevoir ce prix, c'est un rêve devenu réalité. Mon premier film, Following, a été très bien accueilli ici à Paris. Et quand j'ai fait mon deuxième film, Memento, personne dans le monde ne voulait le distribuer. Mais UGC a décidé de monter le film au Grand Rex, et le succès qu'il a connu là-bas a changé ma vie"

"Depuis lors, j'ai toujours beaucoup aimé le public français. Les distributeurs français. Et cet amour du cinéma que vous avez m'a toujours marqué. C'est toujours formidable de pouvoir venir en France, de pouvoir faire l'avant-première d'un film et de pouvoir partager cela avec vous".

"Lorsque je raconte cette histoire à Hollywood pour leur mettre un peu la honte..."

"Plusieurs années après Memento, on est venu en France pour l'avant-première de Interstellar. Là encore au Grand Rex. Quand on est arrivé sur place, on s'est aperçu que le distributeur avait fait venir un projecteur 70mm pour projeter le film. Ils avaient retiré certains sièges, ils avaient construit une cabine, ils avaient fait venir le projecteur depuis la Normandie. Et quand j'ai demandé pendant combien de temps ils allaient projeter le film dans ce format-là, ils m'ont dit que c'était juste pour l'avant-première, juste pour ce soir".

"Et lorsque je raconte cette histoire à Hollywood pour leur mettre un peu la honte et essayer de les encourager d'avoir ce même respect vis à vis du travail de nous, les réalisateurs, ils ne croient même pas cette histoire, ils n'y arrivent pas. Mais une fois de plus, pour Oppenheimer, ce même projecteur 70mm a fait ce trajet de la Normandie vers le Grand Rex. Il a tourné pendant plusieurs semaines et le film a été très bien accueilli en France et ailleurs, comme nombre d'autres films que nous avons réalisés".

"Le cinéma, c'est une inspiration pour moi"

"Et pour moi, cet accueil-là, il exprime tout l'amour du cinéma qui existe en France depuis la naissance même du septième art, jusqu'à l'emploi de ce mot 'auteur' qui a donné énormément de visibilité et de cachet aux réalisateurs du monde entier, jusqu'à l'exemple que la France continue de montrer dans sa manière de promouvoir le cinéma français. Et pour la visibilité aussi, qu'on donne au cinéma en salles, dans un monde où le streaming est si présent. Le cinéma, c'est une inspiration pour moi, mais aussi pour le monde entier. Donc merci beaucoup de donner tant de place au cinéma".

"Avec ces images, L'Académie a fait un très beau résumé de ma carrière. C'était remarquable de pouvoir regarder ça, de voir tous ces films, toutes les personnes qui y ont participé. Donc je ne peux pas remercier tout le monde parce que évidemment, ce travail je ne l'ai pas fait seul, mais personne n'a travaillé sur TOUS ces films sauf une personne, Emma Thomas. Donc je vais quand même prendre le temps de la remercier, elle. Merci beaucoup. Parce que sans toi, rien de tout cela ne se serait produit. Donc ce César, il est pour nous deux et je suis ravi de pouvoir être ici et te remercier devant toutes ces personnes".

"J'aimerais aussi féliciter tous les nommés ce soir. C'est un grand honneur d'être à leurs côtés. Merci à l'Académie et j'aimerais dire que c'est vraiment un très grand honneur pour moi. Je suis extrêmement reconnaissant. Merci".

publié le 23 février, Yoann Sardet, Allociné

Liens commerciaux