Actus cinéma

Julia Roberts sur Netflix : que vaut le thriller technologique bizarre Le Monde après nous ?

© Netflix

Après "Mr. Robot" et "Homecoming", le créateur Sam Esmail propose "Le Monde après nous" pour Netflix, un thriller technologique paranoïaque avec Julia Roberts. La surprise de cette fin d'année ? Verdict.

DE QUOI ÇA PARLE ?

Une famille qui rêvait d'une pause dans une luxueuse maison de location plonge en plein chaos après une cyberattaque qui neutralise tout appareil - et l'irruption de deux inconnus.

Le Monde après nous, écrit et réalisé par Sam Esmail.

C'EST AVEC QUI ?

Dans ce thriller anxiogène, l'actrice oscarisée Julia Roberts, que l'on ne présente plus, donne la réplique à Ethan Hawke. Ils font face à Mahershala Ali, Oscar du meilleur acteur à deux reprises pour Moonlight en 2017 et Green Book en 2019.

Sa fille, celle qui complète le quatuor, est interprétée par Myha'la Herrold, vue dans les séries Black Mirror et Industry. Dans un petit rôle, certains et certaines devraient également reconnaître Kevin Bacon, star, entre autres, des films Footloose et Tremors.

ÇA VAUT LE COUP D'ŒIL ?

Le soleil, la mer, une famille américaine modèle... Dès ses premières minutes, le film de Sam Esmail trompe son monde. Suspecte, cette apparente légèreté pousse à se demander quand et comment les choses vont déraper.

C'est la question que se posent les spectateurs devant Le Monde après nous, thriller traversé, de bout en bout, par un parfum de fin des temps. Lorsque des accidents surréalistes se produisent, le cauchemar peut enfin commencer.

Pendant de nombreuses minutes - pour ne pas dire les trois-quarts du film -, le cinéaste laisse planer de nombreux mystères. Une ambiance oppressante s'installe et les interrogations se multiplient, les théories aussi.

Thriller réaliste, conte fantastique, drame paranoïaque... Le Monde après nous navigue entre plusieurs genres pour mieux se jouer des attentes.

Le film pourrait sortir tout droit de l'esprit de M. Night Shyamalan, réalisateur connu pour son goût des surprises et des zones d'ombres. Le premier acte ressemble par ailleurs étrangement à Knock at the Cabin, son dernier long métrage en date.

Problème : après de longues séquences de dialogue, le thriller peine à remplir le contrat qu'il s'est lui-même fixé. Le Monde après nous cumule les pistes intéressantes sans jamais aller jusqu'au bout, comme si le scénario signé Sam Esmail se contentait de faire du surplace.

Pourtant, de bonnes idées parcourent le film, à commencer par la mise en scène virtuose qui use de plans originaux pour mieux désorienter le public. Certaines scènes font également leur effet, comme cet immense cargo qui s'échoue sur la plage, une image digne des plus grands films catastrophe. Les révélations, elles, ne sont jamais à la hauteur de ces moments épiques.

Quelle frustration de voir que ce thriller qui a beaucoup de choses à dire ne parvient jamais clairement à les formuler. Le travail du quatuor d'acteurs, mené par Julia Roberts, fonctionne bien. Les personnages sont nuancés et évitent tout manichéisme. Hélas, ils sont au service d'un scénario inabouti.

La plus grande qualité du Monde après nous est, tout de même, de réussir à capter l'époque contemporaine et de retranscrire son climat anxiogène. Sur ce point, Sam Esmail vise juste.

Le film explore de nombreux sujets intéressants, comme les théories du complot, la désinformation, la dépendance à la technologie... Un miroir effrayant de notre époque actuelle.

Le Monde après nous est disponible sur Netflix.

publié le 8 décembre, Thomas Desroches, Allociné

Liens commerciaux