Actus cinéma

Il a interprété Gandalf et Magnéto : pourquoi la santé de Ian McKellen inquiète tant les fans ?

Sir Ian McKellen est tout simplement une institution en Angleterre. Mais celui que l'on connaît pour ses rôles dans Le seigneur des anneaux et X-Men inquiète beaucoup ses fans...

Ian McKellen est une légende. Non content d'avoir interprété Gandalf le Blanc, puis le Gris, dans les sagas Le seigneur des anneaux et Le Hobbit, et avant cela Magnéto, antagoniste du Professeur Xavier, dans la première trilogie des X-Men, ce comédien de 85 ans que l'on appelle plus communément Sir Ian McKellen a délivré mille et une partitions marquantes : l'écrivain sulfureux DH Lawrence dans Priest of Love, la Grande Faucheuse dans Last Action Hero, ou encore un ancien officier nazi dans Un élève doué, d'après Stephen King.

>> J'ai vécu une dernière séance dans ce cinéma parisien mythique qui a l'une des plus belles salles du monde avant sa fermeture définitive

Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique, Ian McKellen est également un grand comédien de télévision et des planches. C'est justement dans le cadre d'une représentation, celle de la pièce de théâtre Player Kings au Noël Coward Theatre de Londres, que l'interprète a déployé sa plus récente partition. Mais cette représentation a suscité beaucoup d'inquiétude de la part de ses fans ce 17 juin dernier...

Pourquoi ? Car l'acteur de 85 ans est tombé de scène. Il a même été transporté à l'hôpital...

Comment va Ian McKellen aujourd'hui ?Rapidement dirigés vers les bonnes mains du personnel soignant britannique, Ian McKellen a très vite fait l'objet d'un scanner, et d'une prise en compte par des médecins. Sa chute, qui a pris place lors d'une scène de combat (simulée naturellement), a engendré l'annulation immédiate de la pièce et l'évacuation du public.

>> J'ai pu voir Sous la Seine (Netflix), le premier film de requin parisien de l'histoire (et j'ai même rencontré sa star sur une péniche !)

Happy end cependant : comme le relate Entertainment Weekly, l'acteur serait "de bonne humeur" ce 18 juin 2024. Mieux encore, hospitalisé, il devrait "se rétablir complètement" très bientôt. Ouf. De quoi rassurer celles et ceux qui, au plus près de la scène du Noël Coward Theatre ce soir-là, auraient carrément entendu l'acteur... crier de douleur. On imagine la stupéfaction du public, et sa communicative appréhension.

>> 25 ans après, j'ai revu au ciné l'un des Star Wars les plus malaimés, et ce fut une expérience mouvementée

Cela n'a rien d'étonnant. Ian McKellen est de ceux qui savent maîtriser le registre shakespearien : on l'a notamment vu à travers l'adaptation ciné de Richard III. Il est donc profondément respecté des férus de belles lettres britanniques. En outre, c'est un défenseur depuis plus de trente ans des droits des personnes LGBTQ - une communauté discriminée dont il fait partie. Un artiste qui n'a jamais caché son engagement.

C'est dire si l'octogénaire compte pour beaucoup.

publié le 18 juin, Clément Arbrun , Purebreak

Liens commerciaux