Géraldine Nakache blessée sur son dernier film : "Je me suis fait un lumbago"

Actus cinéma

Géraldine Nakache blessée sur son dernier film : "Je me suis fait un lumbago"

Géraldine Nakache lors de la montée des marches de la cérémonie de clôture du 72ème Festival International du Film de Cannes, le 25 mai 2019.

©Denis Guignebourg - Géraldine Nakache lors de la montée des marches de la cérémonie de clôture du 72ème Festival International du Film de Cannes, le 25 mai 2019., BestImage

Géraldine Nakache sera bientôt à l'affiche du film "Vacances" de Béatrice de Staël. À l'occasion, l'actrice s'est confiée à Konbini, samedi 5 juin 2021, sur les coulisses du film et comment elle s'est blessée en plein tournage.

Sur les couvertures de magazines, sur le tapis rouge... Les actrices font rêver. Pourtant, lors des tournages, elles n'ont pas tous les jours la vie facile. Et ce n'est pas Géraldine Nakache qui dira le contraire. Bientôt à l'affiche du film "Vacances" de Béatrice de Staël, la comédienne a avoué à Konbini, le 5 juin dernier, s'être blessée : "Je me suis blessée sur le dernier film que j'ai fait en tant qu'actrice, qui n'est pas encore sorti, le film de Béatrice de Staël." Un long-métrage pour lequel Géraldine Nakache s'est glissée dans la peau de Marie, une mère de famille qui part en vacances sans ses enfants et son mari pour la première fois. Sur place, sa vie va être chamboulée par un séduisant jeune homme.

"Je ne pouvais pas être traitée par des médecins"

Après des mois de préparation, le corps de Géraldine Nakache a décidé de lui jouer des tours : "J'avais été préparée très longuement, parce que c'est l'histoire qui vit un drame. Et évidemment, c'est toujours comme ça : en soulevant mon partenaire acteur, j'avais juste à le tirer sur la plage par les aisselles - un truc normalement classique -, je me suis fait un lumbago et une torsion du bassin." L'acolyte de Leïla Bekhti a souffert mais elle a dû le faire en silence, puisqu'il lui était impossible d'arrêter le tournage : "Je ne pouvais pas être traitée par des médecins puisqu'il fallait que je sois, après le traitement, trois jours alitée. Et on ne pouvait pas se permettre d'arrêter le tournage. Donc j'ai tourné sous lumbago." Une véritable guerrière cette Géraldine Nakache.

Mathilde Dandeu, Jellyfish France, publié le 8 juin

PUBLICITÉ

Liens commerciaux

Retrouvez Cinéma et séries sur