Francis Ford Coppola trouve qu'il y a "trop de remises de prix" aux Oscars

Actus cinéma

Francis Ford Coppola trouve qu'il y a "trop de remises de prix" aux Oscars

Francis Ford Coppola à la soirée de clôture de la 11e édition du Festival Lumière à Lyon, le 20 octobre 2019.

©Reynaud Julien/APS-Medias - Francis Ford Coppola à la soirée de clôture de la 11e édition du Festival Lumière à Lyon, le 20 octobre 2019., Abaca

Mardi 22 février 2022, Francis Ford Coppola fêtait le 50e anniversaire du "Parrain". Pour l'occasion, il a accordé une interview à Vanity Fair, jeudi 24 février pour revenir sur l'événement. Le réalisateur en a profité pour faire savoir qu'il trouvait qu'il y avait aujourd'hui trop de récompenses aux Oscars.

1972, les spectateurs découvraient le chef d'oeuvre qu'est "Le Parrain". Porté par Marlon Brando, le film est acclamé aussi bien par la critique que par le public qui se rue dans les salles obscures pour découvrir cette histoire de mafia à la fois monumentale et complexe. Un tel succès qui offre au film trois Oscars en 1973 dont celui du meilleur film et du meilleur acteur pour Marlon Brando. Pour fêter le cinquantenaire du long-métrage, Paramount Picture a décidé de sortir "Le Parrain" dans une version remasterisée, diffusée dans certains cinémas. Une occasion que Francis Ford Coppola ne pouvait pas rater. Mardi 22 février, il s'est donc rendu avec une partie du casting à Los Angeles pour évoquer ses meilleurs souvenirs du tournage.

"C'est devenu une grosse production"

Pour cette apparition légendaire, le cinéaste s'est confié jeudi 24 février à Vanity Fair pour donner sa vision sur les Oscars. En effet, quelques heures avant d'arriver à la célébration du 50e anniversaire du "Parrain", il a appris que l'Académie des Oscars annulait la diffusion en direct de huit récompenses, ce qui n'a pas laissé le réalisateur indifférent. Franc, Francis Ford Coppola a avoué qu'il n'aimait pas ce que sont devenus les Oscars aujourd'hui : "Je trouve que c'est devenu une grosse production éblouissante. Je préférais à mon époque quand c'était plus intime. Désormais, il y a trop de remises de prix. J'aimais quand c'était juste les Oscars." Ce qui a le mérite d'être clair.

Mathilde Dandeu, Jellyfish France, publié le 25 février

Liens commerciaux

Retrouvez Cinéma et séries sur

facebook twitter