Dounia et la princesse d'Alep : l'histoire bouleversante d'une jeune Syrienne à voir en famille au cinéma

Actus cinéma

Dounia et la princesse d'Alep : l'histoire bouleversante d'une jeune Syrienne à voir en famille au cinéma

©Haut et Court

À découvrir dès aujourd'hui au cinéma, le film d'animation Dounia et la princesse d'Alep raconte le voyage d'une petite fille et de sa famille vers un nouveau monde. Un récit à hauteur d'enfant, à la fois tendre et émouvant, à partager en famille !

CONSEILLÉ À PARTIR DE 6 ANS

Il était une fois : Dounia a 6 ans, elle quitte Alep avec quelques graines de nigelle au creux de la main. Avec l'aide de la princesse d'Alep, Dounia fait le voyage vers un nouveau monde...

Dounia et la princesse d'Alep, un film de Marya Zarif et André Kadi, dès aujourd'hui au cinéma.

Ce qu'ils vont adorer : Né de l'imagination de l'illustratrice et réalisatrice syrienne Marya Zarif, le film d'animation Dounia et la princesse d'Alep raconte l'histoire d'une enfant curieuse et pleine de vie, prénommée Dounia, dont le quotidien dans la ville d'Alep va malheureusement être bouleversé par des drames au premier abord insurmontables...

Grâce à son esprit vif, au soutien de ceux qui l'entourent et à une petite dose de magie, la jeune fille ne se laisse pas abattre et trace sa route malgré les obstacles.

Véritable force de la nature, Dounia est particulièrement attachante. Et à travers son regard d'enfant, le monde n'en est que plus beau. Très bel hommage à la culture levantine, le long-métrage nous ouvre les yeux sur quelques-unes de ses plus belles richesses, comme la musique, la langue ou encore la gastronomie. Difficile de ne pas saliver devant tous les mets concoctés avec amour par Téta Mouné !

Tout au long de ce récit, la fillette est également très bien entourée. Son grand-père Jeddo est l'incarnation même de la joie de vivre et de l'optimisme, et Téta Mouné nous rappelle toutes ces grands-mères aux petits soins pour leurs proches.

Leurs voisines, Mme Dabbouss et sa fille Lina, mettent quant à elles en lumière les différences intergénérationnelles : la première lit l'avenir dans le marc de café, tandis que la seconde a toujours son smartphone à portée de main.

Petits et grands vont adorer découvrir la ville d'Alep et les coutumes de ses habitants, ainsi que les doux instants partagés par Dounia et les siens, dans ce film sublimé par une superbe animation en 2D.

Ce qui peut les inquiéter : Dès le début du récit, la mère de Dounia meurt des suites d'une maladie. Le deuil de la petite fille est néanmoins raconté avec beaucoup de douceur, en partie grâce à la légende de la princesse d'Alep, installée au côté du roi des nuages et qui veille sur elle.

À travers l'histoire de Dounia et de sa famille, Marya Zarif éveille les consciences sur l'une des crises humanitaires les plus graves de notre époque : la guerre en Syrie et ses conséquences sur la population locale.

Le conflit n'épargne malheureusement pas la fillette. Si les premières répercussions ne sont pas forcément flagrantes pour les enfants (inflation, coupures d'électricité, accès à l'eau limité), d'autres pourraient davantage les troubler : l'arrestation du père de Dounia, les explosions, les décombres, et enfin la fuite vers l'Europe et les conditions de vie difficiles des réfugiés dans les camps.

Si ce n'est pas toujours évident de trouver les bons mots pour expliquer aux plus jeunes certaines situations insoutenables dont ils peuvent parfois être témoins, Dounia et la princesse d'Alep réussit à mettre en images la réalité de la guerre sans la rendre trop accablante.

Ce qu'ils vont garder au fond d'eux : Ce film d'animation est avant tout une histoire d'espoir et d'optimisme. "Dans mon observation, chez les Syriens, j'ai vu un peuple qui restait vivant. C'est vraiment l'appétit de vie qui rend les gens créatifs. Et c'est ça que je voulais montrer dans Dounia et la princesse d'Alep," explique Marya Zarif.

Aussi inquiétant puisse-t-il parfois être, le monde regorge de tant de trésors, et certains sont partagés de génération en génération. Le long-métrage met l'accent sur l'importance de la transmission. Comme le confie si bien le musicien Djwann à Dounia : "Tu sais, notre pays, on le transporte avec nous maintenant".

À travers la légende de la princesse d'Alep, le film évoque également la manière dont ceux qui nous quittent restent toujours présents dans notre cœur, et il en est de même pour notre culture et notre patrimoine.

La bienveillance est aussi déterminante dans l'épopée de Dounia, que ce soit un simple signe de la main d'un enfant turc qui apporte un peu de réconfort ou un geste bien plus conséquent de la part de véritables inconnus. Autant de qualités qui pourront inspirer les enfants au quotidien !

Découvrez Dounia et la princesse d'Alep dès aujourd'hui en salle.

publié le 1 février, Solène Boutillier, Allociné

Liens commerciaux