Décès de Michel Bouquet : 3 rôles qui lui ont valu des distinctions

Actus cinéma

Décès de Michel Bouquet : 3 rôles qui lui ont valu des distinctions

Michel Bouquet lors du photocall pour le film

©Hahn-Marechal-Nebinger - Michel Bouquet lors du photocall pour le film "Renoir" au 65e Festival de Cannes, le 26 mai 2012., Abaca

Le cinéma français vient de perdre un de ses plus illustres acteurs. Mercredi 13 avril 2022, Michel Bouquet s'est éteint à l'âge de 96 ans comme l'a annoncé l'AFP. Afin de lui rendre un hommage, retour sur 3 rôles qui lui ont valu la salutation de ses pairs.

"Les Côtelettes" (1997), pièce de théâtre de Bertrand Blier

Pour rappel, Michel Bouquet n'était pas seulement un acteur brillant devant la caméra, mais il excellait aussi sur les planches. Avant de recevoir un Molière d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 2014 et d'obtenir celui du comédien en 2005 pour "Le Roi se meurt", il a déjà réalisé cet exploit dès 1998 grâce à sa prestation remarquée dans "Les Côtelettes". En 2003, la pièce acclamée est également adaptée au cinéma, toujours avec Michel Bouquet dans son sinistre rôle de vieux.

"Comment j'ai tué mon père" (2001), réalisé par Anne Fontaine

En 2001, il crève l'écran dans "Comment j'ai tué mon père" signé Anne Fontaine. Dans le drame familial, il donne notamment la réplique à Stéphane Guillon et François Berléand. Lors de la 27e cérémonie des César, son interprétation est saluée par l'obtention du César du meilleur acteur, alors qu'il est en lice face à des confrères de renom tels qu'André Dussollier ou Vincent Cassel.

"Le Promeneur du Champ-de-Mars" (2005), réalisé par Robert Guédiguian

Déjà porté par son statut de monstre du cinéma, Michel Bouquet brille en 2005 dans "Le Promeneur du Champ-de-Mars" de Robert Guédiguian. Le film centré sur la vie de François Mitterrand met également en scène Jalil Lespert. Toutefois, Michel Bouquet spécifiquement est acclamé par la profession. Seul nommé parmi le casting du film, il remporte une nouvelle fois le César du meilleur acteur en 2006.

Inès Agblo, Jellyfish France, publié le 13 avril

Liens commerciaux

Retrouvez Cinéma et séries sur

facebook twitter