Comme mon fils sur TF1 : que vaut cette fiction adaptée d'une histoire vraie avec Tomer Sisley ?

Actus cinéma

Comme mon fils sur TF1 : que vaut cette fiction adaptée d'une histoire vraie avec Tomer Sisley ?

©OLIVIER MARTINO / RADAR-FILM / TF1

TF1 diffuse ce lundi soir "Comme mon fils", un téléfilm adapté d'une histoire vraie, dans lequel Tomer Sisley incarne un voyou en cavale qui va prendre sous son aile un petit garçon abandonné par sa mère.

De quoi ça parle ?

Un petit garçon abandonné par sa mère croise le chemin d'un voyou en cavale qui décide de l'emmener avec lui. Entre des braquages de banque, la menace de la police et l'obligation d'être toujours en mouvement, l'homme et l'enfant vont apprendre à devenir père et fils, à s'aimer et être inséparables...

Lundi 20 mars à 21h10 sur TF1

C'est avec qui ?

Après avoir fait, en février dernier, ses adieux au personnage de Balthazar, Tomer Sisley revient sur TF1 dans la peau de Victor, un criminel en cavale dans Comme mon fils. Il donne pour l'occasion la réplique à Jordan Delassus, un jeune comédien de 7 ans que vous avez notamment pu voir dans la fiction Et toi c'est pour quand ? et dans la série Amazon Classico.

Lizzie Brocheré, vue dans Braquo et La Guerre des Mondes se glisse quant à elle dans la peau de Margaux, une jeune femme qui va aider le duo dans leur cavale. De leurs côtés, Phénix Brossard et Constance Dolle se glissent dans l'uniforme des deux policiers chargés de retrouver Victor.

Du côté de la réalisation, c'est Franck Brett, qui a travaillé sur la saison 4 de Balthazar, qui se charge des prises de vues de Comme mon fils, tandis que Edgar Marie (Braquo) s'est attelé à l'écriture des scénarios.

Ça vaut le coup d'œil ?

Après avoir incarné un médecin légiste dans Balthazar, et un policier qui voyage dans le temps pour sauver sa femme dans Vortex, Tomer Sisley interprète cette fois un criminel en cavale.

Nous sommes au début des années 90. Abonné aux petits délits, Victor tente de mener une vie normale, mais il se retrouve malgré lui en charge de Charlie, un petit garçon abandonné par sa mère, atteinte de troubles mentaux.

Suite à un cambriolage qui tourne mal, Victor est contraint de traverser le pays avec l'enfant. Peu à peu, une relation forte se noue entre les deux compagnons d'infortune, alors que la police se lance dans une traque sans merci pour le retrouver.

Inspirée de la véritable histoire de Jean-Marie Drouet et Ludovic Guittet, qu'ils ont retranscrit dans le roman L'enfant de la cavale paru en 2018, Comme mon fils nous offre une histoire touchante, reposant sur un duo d'acteurs qui fonctionne bien. La complicité entre Tomer Sisley et le jeune Jordan Delassus est indéniable.

C'est d'ailleurs cette alchimie qui donne tout son sens au téléfilm. Malheureusement, cette relation père-fils, aussi émouvante et touchante soit elle, ne permet pas de sauver le scénario de Comme mon fils, qui manque cruellement de rythme, nous empêchant souvent de nous passionner pour cette histoire pourtant atypique.

Du côté des seconds rôles, Phénix Brossard et Constance Dolle, qui incarnent les deux policiers chargés de retrouver le fugitif, peinent à convaincre, tant certains de leurs dialogues sonnent faux. Seule Lizzie Brocheré parvient à s'en sortir avec les honneurs, même si son personnage manque parfois de dimension.

En somme, Comme mon fils est une fiction poignante adaptée d'une histoire vraie qui, si elle peine parfois à nous captiver, repose sur un duo solide qui mérite le détour.

publié le 20 mars, Lucie Reeb, Allociné

PUBLICITÉ

Liens commerciaux