Actus cinéma

"Combien vous faut-il ?" : la dernière décision de Quentin Tarantino prouve une fois de plus que c'est un amoureux du cinéma

Au cœur d'une bataille depuis 5 ans, le cinéma parisien indépendant La Clef est sauvé de la fermeture et Quentin Tarantino n'y est pas pour rien !

Alors que de nombreuses salles de cinéma ferment dans Paris, à l'image du mythique UGS Normandie sur les Champs-Elysées, le cinéma indépendant La Clef vient d'être sauvé de la fermeture. Après une âpre bataille de cinq ans, le cinéma situé dans le cinquième arrondissement de la Capitale, vient d'être sauvé notamment grâce à Quentin Tarantino. Si il ignore encore quel sera son dixième et dernier film, le cinéaste américain continue de défendre ardemment la préservation des salles de cinéma.

Le fond de dotation Cinéma Revival, a acheté le bâtiment du cinéma, qui avait été mis en vente par son ancien propriétaire le groupe bancaire Caisse d'Epargne, avec 2 millions d'euros collectés grâce à une campagne de financement en ligne.

Des dons de David Lynch, Céline Sciamma et Agnès Jaoui

400 000 euros ont été récoltés grâce à 5 000 dons individuels de cinéastes et d'acteurs tels que David Lynch, Wang Bing, Leos Carax, Céline Sciamma, Sophie Fillières, Agnès Jaoui et Irène Jacob. Le reste de l'argent a été réuni grâce à plusieurs dons "importants" de la part du réalisateur Quentin Tarantino, et de deux autres mécènes souhaitant rester anonymes comme le précise le site Deadline.

Le média américain précise que la généreuse donation de Quentin Tarantino est le fruit d'une rencontre impromptue avec deux membres du collectif La Clef lors du Festival de Cannes de 2023. Grand cinéphile, le réalisateur de Pulp Fiction et Kill Bill était présent pour la promotion de son livre "Cinema Speculation" et la présentation de Rolling Thunder de John Flynn.  

'Vous avez un email'... de Quentin Tarantino !

Le collectif déclare à Deadline : "Il s'est montré très intéressé par le projet et nous a envoyé un e-mail mystérieux disant : "Combien vous faut-il pour acheter le cinéma ?" L'objet de l'e-mail était : "Voici Quentin Tarantino". Il nous a demandé le montant dont nous avions besoin et l'a couvert en totalité. Cela nous a permis de boucler le financement."

Fervent défenseur des salles de cinéma, Quentin Tarantino possède deux cinémas à Los Angeles et a donc permis au cinéma La Clef de ressusciter.

Réouverture durant 4 jours avant un an de travaux

Le cinéma ouvrira durant quatre jours, du 27 au 30 juin, avant de fermer pendant un an afin de rénover le bâtiment vieux de plusieurs décennies. Le groupe prévoit d'y installer un bar ainsi que trois salles de post-production de films qui seront exploitées à des fins lucratives pour soutenir les activités du cinéma. Le fonds Cinéma Revival emploiera deux personnes à plein temps afin de gérer l'activité de location des salles, tandis que la programmation du cinéma continuera d'être assurée par des bénévoles.

Le cinéma vient pour sa part de publier un communiqué intitulé : "On a réussi. La Clef est sauvée" dans lequel le groupe écrit : "Il aura fallu lutter pendant presque cinq ans. Cinq ans de réflexions, de rencontres, de négociations, de bouteilles à la mer, d'idées folles, de déconvenues et de belles surprises. (...) Occuper puis acheter La Clef a requis un effort immense, coordonné, et de la persévérance - et cela n'a été possible que parce que des dizaines de personnes ont travaillé ensemble, se sont formé·es les un·e·s les autres et se sont relayées.

Encore mille fois merci ! Sans cela, nous n'aurions pas mené à bien un tel projet, qui exigeait de tout apprendre (...) C'était grisant mais c'était difficile, et si l'on n'a jamais lâché, c'est aussi grâce au soutien constant du public, des bénévoles venu·e·s prêter main forte, des donateurices, des ami·e·s et des professionnel·le·s. Grâce aux militant·e·s qui nous ont inspiré·e·s, aux personnes qui nous ont conseillé·e·s. C'est grâce à vous toustes : encore mille fois merci !"

Le cinéma rouvrira ses portes le 27 juin avec la projection de Cléo de 5 à 7 d'Agnès Varda. Ce classique de la Nouvelle Vague était le film programmé en 2018 lorsque les huissiers sont entrés dans le cinéma pour mettre fin à ses activités. La projection sera présentée par la fille d'Agnès, Rosalie Varda.

Comme dirait Tarantino : "Vive le cinéma !"  

publié le 19 juin, Laëtitia Forhan, Allociné

Liens commerciaux