Actus cinéma

Ce soir à la télé : elles sont pires que Ducobu et les SEGPA réunis... Sauf qu'elles sont profs !

Chaque jour, AlloCiné vous recommande un film à (re)voir à la télé. Ce soir : Melha Bedia et Audrey Fleurot dans une comédie scolaire survoltée.

Et si on faisait le plein de bonne humeur, ce soir, devant son poste de télévision ? Pour cela, branchez-vous sur TF1, qui diffuse la délirante comédie La Très très grande classe, emmenée par Melha Bedia et Audrey Fleurot.

Sortie en salles en 2022, La Très très grande classe raconte l'histoire de Sofia, une jeune prof de français martyrisée par ses élèves. Croyant enfin tenir la mutation de ses rêves, elle se lance dans des adieux explosifs et savoure sa revanche.

Problème : sa mutation est gelée, elle est désormais en concurrence avec une prof au CV irréprochable et ses élèves, plus remontés que jamais, sont bien décidés à lui faire payer ses paroles. Mensonges à l'académie, coups bas à sa concurrente, campagne de séduction... Sofia est prête à tout pour obtenir son bon de sortie !

Avec son joli casting et l'abattage comique de Melha Bedia, La Très très grande classe a tous les atouts pour vous faire passer une soirée divertissante en diable. Mais s'il est très (très) drôle, avec notamment un réjouissant côté cartoonesque, ce long métrage a également du fond.

Le réalisateur Frédéric Quiring, grand fan de tous les "teen movies" qui se déroulent dans les écoles comme La Folle journée de Ferris Bueller de John Hughes, la série Sex Education ou encore Grease, déclare ainsi :

"La comédie étant un vecteur puissant pour traiter des questions de société, il m'a semblé que le décor de La Très très grande classe était propice pour parler de l'enseignement et de l'illettrisme."

Melha Bedia rappelle ses anciens profs !

Frédéric Quiring définit La Très très grande classe comme une comédie sur la réconciliation : celle d'une professeure avec sa vocation, mais aussi celle des élèves avec l'éducation.

"Ce film se rapproche donc de mes précédents films. Sales gosses ou Ma reum évoquaient déjà la transmission et la rencontre intergénérationnelle, deux sujets qui me sont chers", note le cinéaste.

Sympathique anecdote : pour préparer son rôle, Melha Bedia a rappelé tous ses anciens professeurs afin de les interroger ! "Après, j'ai pu m'inspirer de ma petite expérience personnelle puisque j'ai parfois dispensé des cours de français et d'anglais aux enfants de mes amis", déclare la jeune comédienne. "Mais mon problème, c'est que dans la vraie vie, je n'ai aucune patience pour enseigner..."

Avez-vous très très envie de rire ? Si c'est le cas, vous savez ce qu'il vous reste à faire !

Ce soir sur TF1 à 21h10

Melha Bedia a La Très très grande classe : interview

publié le 20 juin, Clément Cuyer, Allociné

Liens commerciaux