Actus cinéma

Ça cartonne sur Netflix : une femme enceinte à la dérive en plein océan, c'est la bizarrerie de la semaine !

Cr. EMILIO PEREDA/NETFLIX © 2022

Le thriller espagnol "Nowhere" a pris la première place du top films de Netflix mais il divise malgré tout les abonnés.

Banlieusards 2 n'aura pas tenu sa première place dans le top films de Netflix bien longtemps. Il est détrôné par la dernière production espagnole en date à être diffusée sur Netflix, Nowhere. Un thriller survivaliste dans la plus pure tradition du genre.

Et dire qu'il raconte une catastrophe catastrophique serait un euphémisme. La catastrophe en question se déroule en pleine mer et garantit à ce titre son lot de sensations fortes. Il n'est pas certain cependant que cette production reste longtemps dans les mémoires.

Pendant 90% du long métrage, l'histoire suit la protagoniste Mía (Anna Castillo), une Espagnole enceinte qui fuit la violence de son pays avec son mari Nico (Tamar Novas). Une émission de radio suggère qu'ils fuient une Espagne déchirée par le manque de ressources dû au changement climatique et une politique totalitaire qui s'en prend aux femmes enceintes et aux enfants.

Ainsi, le début du film est plutôt intéressant en prenant le contre-pied au long métrage d'Alfonso Cuarón, Les Fils de l'homme, avec un travelling qui passe en revue des personnes agglutinées contre des grilles et des militaires qui les rudoient, voire les assassinent en pleine rue.

Mais le film ne s'intéresse pas à l'exploration de cette dystopie et se contente d'un sensationnalisme survivaliste assez générique.

Mía et Nico commencent leur voyage ensemble avec des dizaines d'autres migrants à bord d'un container, mais les passeurs les obligent - violemment - à se séparer. Nico se retrouve dans un autre container. Les difficultés s'intensifient pour Mía lorsque les forces de l'ordre - semblables à une milice qui agit en toute impunité - arrêtent le convoi et trouvent les voyageurs clandestins.

Mais Mía se cache au milieu de la cargaison tandis que les policiers assassinent les personnes qui l'entourent, principalement des femmes et des enfants. Son container est ensuite nettoyé au jet d'eau et embarqué sur un navire.

Mía est à présent seule, enceinte jusqu'aux yeux. Sa solitude devient absolue lorsqu'une tempête fait tomber son container dans l'océan. Des trous de balles et une physique douteuse empêchent le container de se remplir complètement d'eau et de couler à pic. Mía est laissée à la dérive en pleine mer, responsable de sa survie et de celle de son enfant qui va bientôt naître.

La suite n'est que mauvaise fortune et désastre, un peu de chance et beaucoup de malchance. Mais ce Seul au monde qui ne dit pas son nom s'amuse avec quelques petites innovations astucieuses à la MacGyver.

Mía, qui était enseignante dans sa vie d'avant, parvient à construire des engins de flottaison à partir de boîtes Tupperware et à créer une ouverture sur le haut du container à l'aide d'une perceuse électrique qu'un (heureux) hasard a placé dans un sac abandonné.

On ne vous en dit pas plus et on vous laisse découvrir par vous-mêmes la conclusion du film si vous ne l'avez pas encore vu.

Des abonnés mitigés

Malgré cette économie de moyens et de scénario, ce film d'Albert Pintó - sorti le 29 septembre dernier - s'est hissé sans difficulté à la deuxième position du top Netflix. Sur AlloCiné, Nowhere obtient une moyenne de 2,6 sur 5 pour 144 notes à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Voici un petit florilège des avis contrastés :

"Un thriller comme on les aime. L'héroïne est enceinte et dérive dans un container en pleine mer. Elle doit survivre. Pour elle. Pour son bébé. Pour le père de son enfant. C'est un huis-clos pour survivante. Le film est rythmé, on ne s'ennuie pas une seconde.

L'héroïne est attachante, pleine d'amour et de rage de vivre. Seul petit bémol, cette jeune maman est un peu trop super woman pour être toujours crédible. Mais cela n'enlève rien à la beauté du film. A voir sans hésiter !" (Mélanie)

"Ce film m'a littéralement scotché du début jusqu'à la fin. Vous vous laisserez rapidement happé par cette histoire incroyable qui vous rappelle à quel point vos problèmes sont insignifiants par rapport à ceux que d'autres peuvent vivre. Anna Castillo est véritablement incroyable dans ce rôle. Par contre je le déconseille fortement aux claustrophobes..." (Avide D)

"J'ai adoré, le film nous tient en haleine, il m'a stressé tout le long. Une belle découverte de cette actrice qui joue à merveille son rôle. Histoire originale" (élodie)

"Excellent film ! Plein d'émotions sur un sujet très intéressant. J'espère qu'il y aura une suite !!!" (Sky Sword)

"1h50 pour pas grand chose, film trop long pour le vide qu'il raconte. Une réalisation insipide. Tout est trop gros, on connaît déjà le déroulement du film avant même d'être à la moitié. Une actrice principale convaincante mais ce n'est pas suffisant." (Shiki)

"Un film sur l'espoir, d'un couple en fuite pour un pays meilleur. Une jeune femme enceinte se retrouve seule dans un container, elle va bientôt accoucher et doit sortir vivante pour raconter son histoire.

Rien n'est plausible, mais derrière l'inventaire de la série des boîtes Curvair, il y a une note d'espoir, et parfois un peu trash. C'est un peu Mc Gyver en femme, elle doit se débrouiller avec le contenu des caisses, et apprendre à pêcher du poisson, enfin, rien de plausible, mais bon, c'est un conte pour les temps meilleurs." (Del arte)

"Scénario totalement improbable. D'une personne en difficulté, on en rigole tellement c'est inimaginable que cela puisse être réel." (Ju B)

publié le 2 octobre, Emilie Semiramoth, Allociné

Liens commerciaux