Actus cinéma

"C'est l'un des films les plus nuls jamais réalisés" : Tom Hanks estime que c'est son plus mauvais long métrage, mais on n'est pas obligé d'être d'accord avec lui

Au début des années 90, Tom Hanks tenait le rôle principal de la comédie grinçante de Brian de Palma "Le Bûcher des vanités". Un film qu'il considère comme l'un des pires de toute sa carrière.

Oscarisé à deux reprises (et deux années d'affilée) pour ses inoubliables performances dans Philadelphia puis dans Forrest Gump, Tom Hanks collectionne les rôles d'envergure et les prestations de qualité depuis des décennies.

Au cours de sa longue et riche carrière, on a ainsi pu le voir interpréter un capitaine de l'armée alliée dans le percutant Il faut sauver le soldat Ryan, un naufragé solitaire dans le mémorable Seul au monde, un aventureux astronaute dans la palpitant Apollo 13 ou encore un gardien de pénitencier dans le bouleversant La Ligne verte.

- "Tout le monde m'a supplié de ne pas faire ce film" : Clint Eastwood n'a écouté personne et il a connu le plus grand succès de sa carrière

Mais ce comédien qui compte sans nul doute parmi les plus célèbres d'Hollywood a également pu, à l'occasion, participer à des projets un peu moins prestigieux (en tout cas, de son propre point de vue).

"L'un des films les plus nuls jamais réalisés."

C'est ainsi qu'en 2001, au micro d'Oprah Winfrey, il évoquait Le Bûcher des vanités, comédie grinçante réalisée par Brian de Palma en 1991 et adaptée du best-seller américain de Tom Wolfe. Tom Hanks y incarnait le protagoniste : un trader new-yorkais, véritable star de la haute finance, qui se retrouvait soudain pris pour cible par l'ensemble de la classe politique et médiatique à la suite d'un tragique accident.

"C'est l'un des films les plus nuls jamais réalisés !", avait-il carrément déclaré.

"Il a généré énormément d'attention."

"Et pourtant, si je n'avais pas traversé cette expérience, j'aurais laissé passer quelque chose de précieux. Ce film a été une entreprise fascinante depuis le premier jour. Il était hors du commun, et pour une raison que j'ignore, il a généré énormément d'attention."

Particulièrement attendu au tournant étant donné la popularité du roman dont il était adapté, Le Bûcher des vanités avait en effet été accueilli assez fraîchement par les critiques de l'époque.

"Je peux me rendre en Allemagne, encore aujourd'hui, et entendre des gens me demander : 'Pourquoi ne faites-vous plus de bons films bruts de décoffrage comme Le Bûcher des vanités' ? Ils n'ont pas la moindre idée de ce que cela voulait dire pour les Américains de voir ce film entrer dans la conscience nationale. Ce film m'a appris qu'une connexion authentique ne se fabriquait pas."

Loin d'être déshonorant, et même plutôt plaisant à regarder, Le Bûcher des vanités bénéficie sur AlloCiné d'une note moyenne de 2,9 étoiles sur 5.

Quel est votre avis sur le film de Brian de Palma ?

(Re)découvrez la bande-annonce...

publié le 12 juin, Thomas Imbert, Allociné

Liens commerciaux