Actus cinéma

"C'est atroce" : le film de Noël de Netflix cartonne mais traumatise les spectateurs à cause d'une scène ultra gênante

Bande-annonce de Family Switch. Une scène d'inceste traumatise les abonnés © DR

Bonne nouvelle pour Netflix, son nouveau film de Noël cartonne, en témoigne sa 2ème place au classement des films les plus regardés du moment. Mauvaise nouvelle... il se fait également vivement critiquer. En cause ? Une scène ultra gênante à base... d'inceste.

Chaque plateforme de streaming a son film de Noël. Ainsi, Prime Video a récemment dévoilé Noël à Candy Cane Lane avec Eddie Murphy, tandis que Disney+ a mis en ligne Un Noël pas comme les autres avec Lil Rel Howery. Et du côté de Netflix ? C'est Family Switch signé McG (The Babysitter) et adapté du livre Allez, au lit, maman ! qui a été ajouté au catalogue le jeudi 30 novembre 2023.

Un film de Noël qui déçoit

Malheureusement pour Netflix, malgré un incroyable casting composé de Jennifer Garner, Ed Helms ou encore Emma Myers - découverte dans la série Mercredi, cette comédie familiale est loin de faire l'unanimité aujourd'hui. Une surprise ? Pas tant que ça. Premièrement, il faut savoir que le concept est tellement cliché qu'il en devient plus lourd que divertissant à suivre.

Dans Family Switch, on suit en effet les mésaventures de la famille Walker qui, à la suite d'une rencontre avec un astrologue, voit chacun des membres être transféré... dans le corps d'un autre. De quoi leur permettre de mieux comprendre les problèmes de tout ce petit monde, et ainsi se rapprocher, mais également nous faire bâiller tant tout est déjà vu et revu. Sans compter un humour qui tombe à plat et qui n'aide même pas à révolutionner et à rafraîchir l'ensemble...

>> Ce nouveau téléfilm de Noël va révolutionner le genre et faire grimper la température : "C'est le tout premier film avec une scène de sexe"

Une scène choquante

Deuxièmement, Family Switch profite de ce postulat pour nous offrir l'une des séquences les plus gênantes de l'année. On ne sait pas si celle-ci a été imaginée à la suite d'un pari perdu, si McG ou l'autrice Amy Krouse Rosenthal sont fans des Lannister de Game of Thrones ou si le film a été tourné avec 5g d'alcool dans le sang, mais on ne s'attendait clairement pas à retrouver ça à l'écran.

Au programme ? Alors que les parents, Jess et Bill, se glissent dans la peau de leurs enfants, et que ces derniers, CC et Wyatt, se glissent dans celle de leurs parents, on assiste tout simplement au baiser le plus improbable possible. Oui, là où les deux ados doivent imiter leurs parents lors d'une soirée avec d'autres adultes, ils se retrouvent soudainement contraints de s'embrasser pour préserver le secret sur cette situation et calmer le groupe qui craint une future séparation.

Une séquence qui peut paraître drôle sur le papier, mais qui, à l'écran, nous ramène surtout à la réalité suivante : c'est de l'inceste et c'est malaisant au possible. Et forcément, il n'en fallait pas plus pour traumatiser les abonnés de Netflix et ruiner leur innocence à quelques jours de Noël.

"Le film Family Switch a de l'inceste implicite. Netflix, à quel moment c'est censé faire avancer le sujet ? Et pourquoi mettre ça dans un film de Noël vendu comme familial ?", peut-on désormais lire sur Twitter, tout comme, "Je n'en attendais pas grand-chose, juste une mignonne comédie familiale de Noël. Mais c'est en fait atroce et ruine ses bons acteurs. Des blagues de pets pour gamins par-dessus des blagues incestueuses gênantes, un humour over the top, des leçons bâclées...", et même, "Je regarde ce nouveau film, Family Switch et, oh mon dieu, l'inceste soudain est vraiment un truc inattendu et totalement inutile".

Un film qui déçoit tout le monde

Le problème pour McG, c'est que cette polémique liée à cette blague incestueuse n'est que la partie visible de l'iceberg. Avec une note de 45% attribuée par les critiques sur Rotten Tomatoes et de 50% attribuée par le public, c'est pour l'ensemble de son oeuvre que Family Switch ne séduit pas les abonnés de Netflix. Toujours sur Twitter, les avis sont plutôt salés et ne motivent clairement pas à se laisser tenter.

"C'est affligeant. C'est bête, cliché, prévisible, mal interprété. Même pour un film de Noël (qui ont le droit d'être un minimum quali...)" peut-on découvrir sur les réseaux sociaux, ou encore, "Médiocre. 20 ans depuis la sortie de Freaky Friday et le réalisateur a décidé de retirer toute notion de subtilité, de sentiment, de logique pour y foutre ce que la comédie potache américaine a fait de pire. Pas grand chose à en sauver".

Seul point positif pour la plateforme, le réalisateur et les acteurs : Family Switch... cartonne. Une semaine après sa sortie, le film est classé n°2 des films les plus regardés de Netflix, juste derrière le film d'animation Leo, avec 22,2 millions de vues cumulées. Et on a pu le découvrir avec Emily in Paris, peu importe si le succès est basé sur du hate watching ou non, les dirigeants savent s'en contenter. De quoi s'attendre à une suite ? A suivre...

publié le 6 décembre, Quentin Piton, Purebreak

Liens commerciaux