Actus cinéma

Avec Olympiques, Paris 2024 s'invite sur les marches de Cannes

© Bestimage

Documentaire consacré à plusieurs athlètes français médaillés par le passé, "Olympiques ! La France des Jeux" est présenté au Festival de Cannes ce mardi 21 mai.

Ça parle de quoi ?

Plusieurs générations d'athlètes français racontent leur aventure olympique et paralympique. Plus d'un siècle de participations et d'exploits, une lignée héroïque d'athlètes inscrivant leurs pas dans ceux de leurs aînés. Une grande et belle histoire de famille.

Cannes s'en-flamme

Sport et cinéma peuvent-ils faire bon ménage à Cannes ? Tout à fait ! Deux films consacrés à Diego Maradona y ont été présentés et, cette année, la cérémonie de clôture est avancée car France Télévisions diffuse la finale de la Coupe de France de football entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique Lyonnais le même soir.

Mais ce n'est pas la seule actualité sportive qui se télescopera avec celle du Festival : ce mardi 21 mai, la flamme olympique monte en effet les marches, accompagnée par quelques athlètes tels que Marie-José Perec, Thierry Rey ou encore Tony Estanguet, président des Jeux de Paris. Qui apparaissent dans le documentaire narré par Marion Cotillard et présenté, en Séance Spéciale, à cette occasion.

A un peu plus de deux mois du coup d'envoi de l'événement, Olympiques ! La France des Jeux braque ses projecteurs sur le passé glorieux de athlètes et para-athlètes tricolores. De Laure Manaudou à Marie-José Perec, en passant par Jean Galfione, Guy Drut, Brahim Asloum, David Douillet, Alain Bernard, Christine 'Kiki' Caron, Nikola Karabatic, Emilie Le Pennec ou encore l'ex-cycliste Charles Coste, doyen des médaillés d'or du haut de ses 100 ans.

Des intervenants qui reviennent, face caméra, sur leurs victoires, images d'archive commentées à l'appui. Mais également les obstacles surmontés pour y parvenir, leur enfance et la découverte du sport, le symbole que représente les Jeux ("Être Olympique, c'est y avoir participé", dit Laure Manaudou, médaillée d'argent) ou le vecteur de promotion qu'ils peuvent constituer.

"Les femmes ont révolutionné de l'intérieur l'olympisme masculin des débuts", peut-on entendre, en référence au fait que Pierre de Coubertin avait jadis restreint leur accès aux épreuves. Pour nous rappeler que le sexisme, s'il n'est pas inscrit au programme des Jeux, en a trop longtemps fait partie.

"Les femmes ont révolutionné de l'intérieur l'olympisme masculin des débuts"

Construit de façon claire, avec des sujets qui se succèdent distinctement, le documentaire de Mickaël Gamrasni (Apocalypse, la paix impossible) est aussi un film sur la force du sport. La manière dont il permet de nombreuses choses (soi-même, les préjugés, les obstacles de la vie) et les émotions qu'il suscite.

"Ce qui est beau dans le sport, c'est que même quand tu revois des images d'époque, t'as encore la chair de poule", déclare Nikola Karabatic. Difficile de lui donner tort au vu des sensations que provoquent les archives visibles dans ce film dont la date de sortie (ou de diffusion sur France Télévisions ?) n'est pas encore connue.

publié le 21 mai, Maximilien Pierrette, Allociné

Liens commerciaux