Actus cinéma

6,4 millions d'entrées en 6 films... Qui sera aux commandes du biopic sur Johnny Hallyday avec Raphaël Quenard ?

© Dominique jacovides / bestimage

Raphaël Quenard va incarner Johnny Hallyday dans un biopic produit par Laeticia Hallyday et mis en scène par Cédric Jimenez, le réalisateur de "Bac Nord".

Vendredi dernier, Closer annonçait que Raphaël Quenard incarnerait Johnny Hallyday dans un film produit par Laeticia Hallyday, un projet concurrent à celui de Jalil Lespert avec Matthias Schoenaerts dans le rôle-titre.

Aujourd'hui, Paris Match publie un long papier consacré au long métrage de l'ancienne compagne de l'idole des jeunes. Laeticia Hallyday avait son idée de biopic en tête depuis longtemps mais les étoiles n'étaient pas alignées. "Quelque chose ne collait pas, les échanges étaient compliqués. J'avais l'impression de trahir Johnny en me lançant dans des projets qui me semblaient manquer un peu de folie, de rock'n'roll. " explique l'ancienne compagne de l'idole des jeunes dans les colonnes du magazine.

Elle ajoute souhaiter produire un film "à la hauteur du rockeur et de l'homme que j'ai follement aimé, parfois dans la douleur, pendant vingt-trois ans."

Le choix de Raphaël Quenard

En décembre dernier, lors de sa venue en France pour inaugurer l'exposition consacrée à Johnny, Laeticia regarde un film dans l'avion : Yannick de Quentin Dupieux. Elle flashe immédiatement sur le comédien français. "J'ai été scotchée par son jeu, ses regards, sa façon d'occuper l'espace, de parler, sa spontanéité, son charisme presque animal... Je me suis dit que si un acteur pouvait incarner Johnny au cinéma, c'était lui. "

Arrivée à Paris elle rencontre le producteur Hugo Selignac et évoque avec lui le projet. Ce dernier lui souffle le nom d'un réalisateur et c'est le déclic.

Un biopic mis en scène par le réalisateur de Bac Nord

C'est donc Cédric Jimenez, réalisateur de La French, Bac Nord et Novembre qui va mettre en scène le long métrage. Laeticia se souvient au micro de Paris Match "de la fascination de Johnny pour Cédric lors de leur rencontre un soir de réveillon chez nous à Gstaad", au moment du tournage de La French.

Cédric Jimenez se rappelle à son tour : "Au début nous étions nombreux et au fil de la soirée, le Taulier, qui en avait un peu marre, a vidé la maison, donnant congé à ceux qu'il ­voulait voir partir... Gilles (Lellouche), Jean (Dujardin) et moi sommes restés tard, on a discuté cinéma, on a dansé, on s'est marré. Ce soir-là, j'ai entrevu l'homme derrière la star. Et ce qui m'a frappé, c'est son immense humilité. Johnny s'est montré excessivement ­sympathique, détaché de sa propre personne. Il répondait aux questions en vous regardant droit dans les yeux. Je me souviens de ce regard..."

Raconter le rock à travers Johnny est un projet hors norme, celui d'une vie. Le cinéaste, plus habitué aux thrillers, explique avoir immédiatement accepté de faire ce biopic. "Quand Hugo m'a appelé pour me raconter sa rencontre avec Laeticia il ne m'a fallu qu'une demi-seconde pour dire oui, parce que l'image de Raphaël jouant Johnny m'est apparue comme une évidence et parce que je m'en sentais capable. Raconter le rock à travers Johnny est un projet hors norme, exceptionnel, celui d'une vie. C'est un rêve et une énorme responsabilité de porter à l'écran un personnage qui a enflammé les foules et compté dans la vie de quatre générations au point de la changer pour certains. Il va falloir, pour lui rendre grâce pleinement, s'autoriser, comme lui, à se libérer des conventions."

Un an de préparation et beaucoup de travail

Hugo Sélignac organise donc un premier rendez-vous avec Laeticia, Raphaël Quenard et Cédric Jimenez. L'acteur, lauréat du César de la meilleure révélation masculine pour son rôle dans Chien de la casse, est conscient de l'ampleur du travail. Il déclare à Paris Match : "Pour donner vie à cet être de lumière, au paroxysme de la notion de partage et de communion, il va falloir beaucoup de travail."

Raphaël Quenard aura un an de préparation pour devenir Le Taulier. Il sera entouré de coachs pour le physique, la voix et les chorégraphies et aura bien évidemment à disposition les images d'archives et objets ayant appartenu à Johnny Hallyday. "Je vais me consacrer à fond, avec méthode, à cette préparation, une petite année sans doute." ajoute le comédien.

Cédric Jimenez, avec qui il a déjà collaboré sur le film Novembre ajoute : "Raphaël va commencer par s'immerger de son côté, semaine après semaine, mois après mois, manger, boire et penser Johnny pour s'en approcher. Il ne faut pas qu'il joue, il faut qu'il soit Johnny à l'arrivée. C'est un grand voyage. Il va s'acquitter seul de 85 % du chemin. Je l'aiderai pour les 15 % restants. La magie du cinéma, les décors, les costumes ajouteront encore à ce travail."

Sortie pour les 10 ans de la mort de Johnny

Le tournage de ce long métrage est prévu pour 2026 pour une sortie prévue le 8 décembre 2027, soit 10 ans après la mort de Johnny Hallyday.

Concernant le projet Phénix, de son ancien compagnon Jalil Lespert, Laeticia Hallyday déclare : "Jalil était déjà en écriture et m'a contactée à l'époque pour avoir les droits. Se sont ensuivis trois mois d'échanges, puis il s'est passé quelque chose entre nous. Jalil a poursuivi son envie et son travail autour de ce film. Il est normal qu'un destin suscite des vocations. Je pourrais interdire certaines choses, mais je n'en ai pas l'intention."

publié le 25 juin, Laëtitia Forhan, Allociné

Liens commerciaux