Les diapos photos
10 photos

10 westerns avec des cowgirls belles et rebelles

Le Far West n'a jamais été qu'une affaire de masculin singulier ou pluriel. Dans l'une des toutes premières prises de vues de l'histoire du cinéma en 1894, la célèbre tireuse de l'Ouest, Annie Oakley, était immortalisée en action dans un court-métrage portant son nom. Les cowgirls ne sont pas un mythe. Reniant les rôles d'épouses ou de prostituées que le genre leur donne couramment, les actrices s'amusent à jouer les Calamity Jane pour mettre à mal les codes machistes du western. Elles font vibrer le sol de leurs santiags, claquer les portes des saloons et mordre la poussière aux pires truands. Qu'elles soient propriétaires de ranchs dans le désert, envoyées dans des villes pour régler des comptes ou assoiffées de vengeance, ces femmes de caractère agissent sans trembler et toujours avec style. Hommage à ces comédiennes qui ont de quoi faire pâlir les John Wayne et Clint Eastwood !

  • Raquel Welch dans
© Sipa, Rex Features 1/10

Raquel Welch dans "Un colt pour trois salopards" (1971) de Burt Kennedy

Influencé par Sergio Leone et Sam Peckinpah, à qui il vole ses trois fameux "salopards" (Ernest Borgnine, Strother Martin et Jack Elam), Burt Kennedy part tourner un western féminin à Almería (Espagne). Il deviendra un incontournable du genre. L'envoûtante Raquel Welch, icône de la pop culture des années 1960 et 1970, prend le rôle-titre de Hannie Caulder, le nom original du film. Celle qui avait déjà fait ses premiers pas dans une Amérique de l'Ouest impitoyable, avec "Bandolero !" et "Les 100 fusils", y incarne une jeune veuve violée par les trois assassins de son époux. Avec un colt bien chargé et l'aide d'un chasseur de primes, la belle Hannie démarre sa traque sanglante. La cowgirl vengeresse inspira grandement Quentin Tarantino pour la création de son héroïne de "Kill Bill". Violent mais sexy !

Elodie Falco, Jellyfish France

Autres diaporamas

Tout voir

Liens commerciaux

Retrouvez Cinéma et séries sur