10 familles du cinéma au bord du craquage

Les diapos photos
10 photos

10 familles du cinéma au bord du craquage

La famille parfaite n'existe pas et ces comédies françaises le prouvent. Quand tout semble aller pour le mieux, les événements viennent chambouler les esprits tranquilles pour laisser place à d'innombrables péripéties familiales.

© Sipa, DELALANDE RAYMOND 1/10

"Le prénom" (2012) de Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte

Après 243 représentations sur les planches du théâtre Édouard VII à Paris, outre Jean-Michel Dupuis qui est remplacé par Charles Berling, Patrick Bruel, Valérie Benguigui, Guillaume de Tonquédec et Judith El Zein portent l'oeuvre d'Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte au cinéma. Ce long-métrage nommé à cinq reprises lors de la 38e cérémonie des César se déroule lors d'un dîner familial. Vincent Larchet (Patrick Bruel) révèle à sa soeur Babou (Valérie Benguigui) et son époux Pierre (Charles Berling), ainsi qu'à leur meilleur ami Claude (Guillaume de Tonquédec), que lui et sa compagne Anna (Judith El Zein) ont décidé d'appeler leur fils "Adolphe". Une nouvelle qui emporte les protagonistes dans de houleux débats où, de fil en aiguille, une farce se transforme en règlements de compte.

Mégane Bellée, Jellyfish France

Autres diaporamas

Tout voir

PUBLICITÉ

Liens commerciaux

Retrouvez Cinéma et séries sur

facebook twitter